Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Rechercher

 

 

4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 22:15

 

Monsieur le Président,

 

Le 10 Janvier 2012, nous vous adressions un courrier pour vous alertez des pertes de pouvoir d'achats de plus en plus insupportables subies par les personnels. Cela représente plus de 100 € par mois depuis 4 ans que vous êtes le Président de notre organisme. Lettre restée sans réponse de votre part. 

 

Le 27 janvier lors du dernier Conseil d'Administration la représentante du Comité d'Entreprise a fait une déclaration commune pour vous inviter à donner des orientations claires à la direction, afin que des choix soient faits pour développer une véritable politique sociale à destination des salariés. Elle vous rappelait que notre Office dispose des moyens permettant de répondre aux légitimes revendications des personnels et que c’est au travers des choix en la matière que se mesurera la considération que vous portez à l’égard de ceux qui mettent en œuvre vos orientations et se dévouent pour rendre le meilleur service aux locataires. Nous regrettons que vous n'ayez pas voulu donner des réponses concrètes aux attentes des personnels.

 

Le 27 février, suite à la décision de l'assemblée des personnels rejetant le projet d'accord sur les salaires, le syndicat C.G.T. a déposé un préavis de grève pour le Jeudi 8 Mars à l'occasion de la journée des droits des femmes. En effet les femmes sont les premières victimes des bas salaires et de la perte du pouvoir d'achat.

 

Une large majorité des personnels jugent les propositions de la direction inacceptables.

 

Elles ne stoppent pas la baisse du pouvoir d'achat alors que leur pouvoir d'achat a régressé de plus de 100 € depuis votre arrivée à l'Office.

 

Elles sont ségrégatives, une majorité du personnel (58%) va, de nouveau, ne bénéficier d'aucune augmentation en 2012 et parmi elles 64% des ouvriers et des employés. Elles créent des disparités au lieu de les réduire, elles excluent les agents publics alors que la revalorisation du régime indemnitaire est de votre responsabilité.

 

Nous tenons à rappeler que nous exerçons tous une mission de service public pour les locataires et que la moindre des choses est de traiter les personnels avec équité. Il est regrettable que la direction tente de diviser les personnels au lieu d'agir pour réduire les disparités par le haut.

 

Tout cela risque d'engendrer un conflit social préjudiciable à l'accomplissement de notre mission de service public dans un climat serein et contribue à démotiver les personnels. L'augmentation de 25% des arrêts maladie en un an est déjà significative de la dégradation du climat à l'Office et le médecin du travail constate également la montée des indicateurs de la souffrance au travail.

 

Nous vous appelons donc solennellement à prendre en compte la colère, l'augmentation des difficultés des personnels pour boucler les fins de mois, pour formuler des propositions justes et équitables pouvant être acceptables par les personnels. Il est clair qu'entre 0 € et 100 € il y a des marges de manœuvre pouvant aboutir à un accord.

 

Le préavis de grève est fait pour ouvrir des négociations, nous demandons donc à vous rencontrer afin en vue d'aboutir à un accord gagnant - gagnant pour éviter le développement d'un conflit social. Nous vous invitons à utiliser les jours qui nous séparent de la fin du préavis pour y parvenir.

 

Nous informerons les personnels de vos propositions lors de l'assemblée générale du jeudi 8 Mars et les personnels décideront collectivement des suites à donner.

 

En espérant que vous traduirez votre considération à l’égard des personnels d’AB-Habitat par des actes concrets dans un esprit de justice sociale, dans cette attente, soyez assuré, Monsieur le Président, Monsieur le Directeur général, de notre attachement à être porteur des attentes des personnels et à notre volonté d'aboutir à un accord.

Partager cet article

Repost0

commentaires