Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ensemble

Rechercher

Privatisation

Afficher l'image d'origine

21 juillet 2015 2 21 /07 /juillet /2015 09:00
Facture de la privatisation d'ABH : devinez qui va la payer ?

Pour permettre à M. Doucet de garder la main mise sur le logement à Argenteuil,

M. Lesparre veut privatiser AB-Habitat.

 

La facture de la privatisation s’alourdit de jour en jour. Rien qu’à partir des chiffres annoncés par la direction (et elle n’a pas encore tout dévoilé), nous atteignons prés de 10 millions d’euros. C’est autant d’argent public gaspillé au détriment des locataires, des personnels, de l’Office. M. Doucet veut il créer un nouvel impôt qui représenterait prés de 20% des loyers. Est-ce que les locataires sont d’accord pour payer d'une manière ou d'une autre ce nouvel « impôt Doucet » ?

 

A cela s’ajoute la baisse de la qualité de service. En effet avec moins d’argent et moins de personnel, c’est la proximité et la qualité de service qui vont en prendre un coup.

 

Ce que tente de cacher la direction

La direction tente de cacher le fait qu’il y ait 60 agents publics qui ont été contraints à faire le choix du CIG pour conserver leur statut. Elle tente d’employer tous les moyens pour exercer des pressions afin d’essayer de les faire changer d’avis. Il est vrai que 60 agents publics qui iraient au CIG coûteraient les 2 premières années 3,6 millions d’euros par an.

Dans le courrier adressé aux agents concernés elle tente d’utiliser des arguments fallacieux et oublie d’indiquer le montant du préjudice subi par les agents publics contraints de quitter leur statut (perte d’évolution de la carrière, perte mensuelle sur les pensions de retraite entre 50 et 300 €, le projet du MEDEF de verser les retraites complémentaires pleines qu’à partir de 67 ans,… sans parler des pertes dues aux remises en cause des acquis sociaux, ….).

Comme nous l’avons écrit et exprimé à de nombreuses reprises chacun doit faire son choix en fonction de sa situation personnelle, de ses projets,… Chaque choix est respectable et doit être respecté car il n’y a pas de bon choix, il n’y a que des moins pires selon la situation.

 

Inquiétudes pour ceux qui resteraient

Pour ceux qui resteraient, les inquiétudes sur la viabilité de la Coop, les conséquences sur les conditions de travail, les acquis sociaux, les possibilités d’évolution de salaires,…. se font de plus en plus ressentir. En effet si d’une part les agents publics qui iraient au CIG pas remplacés et qu’en plus il faille économiser 2 millions d’euros sur les frais de gestion ce sont entre 50 et 100 emplois supprimés.

 

Nous invitons les personnels à rester solidaires pour empêcher ce holdup sur notre Office au profit d’intérêts personnels et partisans.

 

De nombreuses initiatives sont en cours et vont être développées dans les mois à venir (recours juridiques, sensibilisation des locataires, décoration des containers, démarches en direction des différentes autorités,……..).

 

Dans le même temps votre syndicat C.G.T. poursuit les démarches pour mettre en œuvre le plan de sauvegarde de notre Office, adopté par le Comité d'Entreprise, qui, lui, ne coûte rien et permet de créer les conditions d’éviter tous ces gaspillages humains et financiers.

 

La C.G.T. : le syndicat qui informe, consulte les personnels, agit et sur lequel vous pouvez compter

 

Signez la pétition contre la privatisation d'AB-Habitat en cliquant le lien suivant : http://www.petitions24.net/non_a_la_privatisation_dab-habitat

Facture de la privatisation d'ABH : devinez qui va la payer ?

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Office Public AB-Habitat
commenter cet article

commentaires

Morineau Maurice 21/07/2015 21:02

Communiste pour la sortie de l'euro et une rupture avec l'UE du capital., je milite contre les privatisations et pour les renationalisations et des nationalisations, un grand service public et gratuit du logement social, les allocations familiales revalorisées et attribuées dès le 1er enfant et sans condition .,Contre les fermetures de classes :zéro arme nucléaire pour l'éducation et la Recherche Publique.