Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ensemble

Rechercher

Privatisation

Afficher l'image d'origine

11 juillet 2015 6 11 /07 /juillet /2015 15:21

Pour des raisons personnelles et partisanes vous voulez privatiser l'Office et qu'importe les dégâts sur l'Office, les locataires, les personnels.

 

Vous êtes en train de détruire le travail de tous ceux qui ont contribué pendant 90 ans à assumer leur mission de service public pour assurer le droit au logement de qualité à un prix abordable.

 

Vous êtes en train de détruire la vie des salariés de l'Office : la carrière, la retraite, la vie personnelle, les acquis sociaux, la vie personnelle de ceux qui contribuent à faire vivre l'Office, dont la qualité de service est reconnue par tous.

 

D'après les premières estimations il y a entre 50 et 60 agents publics que vous contraignez à quitter l'Office afin qu'ils puissent préserver leur statut. Vous n'imaginez pas les conséquences et la souffrance que cela engendre pour ceux que vous conduisez à faire ce choix (perte d'emploi, de salaires, de logement pour certains, perte de collègues et d'un office auxquels ils sont attachés, angoisse de l'avenir, .....)

 

Halte aux pressions

Vous en avez peut être conscience mais qu'importe, votre intérêt personnel et partisan semble prioritaire. La direction va tenter d'exercer des pressions sur ces agents publics sur la base d'arguments plus ou moins fallacieux pour les pousser à changer leur décision. Nous considérons ces pressions, faites en votre nom, indignes et inacceptables. N'est ce pas vous M. Lesparre qui écriviez il y a une semaine "Il serait d'ailleurs inacceptable que des pressions soient exercées sur certains d'entre vous : vous devez faire votre choix en toute liberté, et celui-ci est strictement confidentiel" Nous vous invitons à faire appliquer ces principes à votre direction.

 

Prés de 60 emplois supprimés

Comme l'a annoncé la direction ces postes ne seront pas remplacés. Chacun commence à mesurer les conséquences sur les conditions de travail pour ceux qui restent et sur la qualité de service auprès des locataires.

 

Halte aux gaspillages humains et financiers

Face à cette situation, vous allez devoir prendre l'argent public pour financer les salaires des agents publics au Centre de gestion puisque vous devrez payer les 2 premières années 2 fois le salaire annuel de chaque agent. Ce sont plusieurs millions d'euros qui s'ajoutent aux 6 millions de la privatisation dont 2 millions de frais de gestion supplémentaires annuels. Vous allez utiliser l'argent des locataires pour financer vos intérêts partisans.

 

Avec la privatisation : l'Office ne sera plus l'Office

60 emplois publics supprimés auquel s'ajoutent ceux pour absorber les 2 millions de frais de gestion supplémentaire, réduction des moyens financiers, baisse de la qualité de service, remise en cause de la politique de proximité….  

Pour ceux qui n'ont pas d'autres choix que de quitter leur statut comme pour les salariés du privé il y a de fortes inquiétudes sur la viabilité de votre projet de privatisation : remise en cause des acquis sociaux, des conditions de travail et dégradation de la qualité du service rendu. Et quand on connait les gaspillages financiers et le clientélisme du vice président (commerces, emplois de complaisance, vacance des logements organisée,….), il y a de quoi être inquiet sur l'avenir de notre organisme quand il aura la totale main mise sur celui-ci, sans les contrôles publics comme celui du trésorier payeur.

 

Face à cette situation comment peut-on soutenir un tel projet de destruction de notre Office Public ?

D'autres solutions sont possibles et nécessaires. Pour cela il y a nécessité de placer l'intérêt de l'Office, des locataires et des personnels au cœur de vos préoccupations.

Le plan de sauvegarde adopté par le comité d'entreprise permet de remplir les conditions voulues par le Président et que nous partageons (maitrise de la politique du logement sur les territoires d'Argenteuil et de Bezons, poursuite de la politique de gestion de proximité préservation de l'emploi, poursuite de la dynamique de l'Office en matière de construction, réhabilitation, résidentialisation, entretien,….).

Pour le faire aboutir il faut que les élus d'Argenteuil et de Bezons expriment cette volonté auprès du Conseil Départemental. Ensemble créons les conditions et agissons avec détermination pour faire aboutir ce plan.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Office Public AB-Habitat
commenter cet article

commentaires