Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Rechercher

 

 

14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 10:41

 

PETITION

urgence-logement-cher.jpgAPPEL:

CONTRE LE LOGEMENT CHER:

BAISSE DES LOYERS !

 

Les chiffres sont formels, jamais les loyers et les prix l’immobilier n’ont été aussi chers dans notre pays, rapportés aux revenus des locataires et des accédants.

 

Ereintés par l’érosion de leur revenus par la hausse des prix dans tous les domaines de la vie courante, l’énergie, le carburant, l’eau, l’alimentation, les soins… les fins de mois sont de plus en plus difficiles pour les couches populaires et les classes moyennes, les jeunes, les salariés, les migrants…

 


Payer son loyer nécessite des sacrifices toujours plus élevés, tandis que les bailleurs privés, les milieux de l’immobilier s’enrichissent sans fin. En 2009, les profits se sont élevés à 65 milliards d’euros, dont 35 sont des « surprofits » tirés de la flambée et de la spéculation.

 

Même dans les HLM, les loyers ont grimpé plus vite que les revenus, d’autant que chaque année de nouvelles économies sont faites sur les allocations logement.

 

A mesure que les réformes ont usé le droit et la stabilité des locataires, les bailleurs ont imposé leur joug. Aujourd’hui la majorité des Français a peur de se retrouver un jour à la rue. Pourtant, messieurs les bailleurs, que seriez vous sans les locataires qui chaque mois alimentent votre rente ?

 

Nous locataires, accédants, ou citoyens solidaires, appelons à une mobilisation responsable, afin que notre personnel politique prenne toutes les mesures nécessaires à une baisse généralisée et rapide des loyers et des traites immobilières, pour mieux satisfaire des besoins fondamentaux plutôt que la rente, pour créer des emplois plutôt que de spéculer.

 

Nous exigeons un encadrement des loyers, un plafonnement généralisé entrainant une baisse immédiate de 10% de tous les loyers et des traites y compris en HLM, jusqu’à 20% pour les loyers chers, renforcée par une revalorisation des allocations logement.

 


Nous exigeons, pour ceux qui dorment dans des taudis ou dans la rue, que soient respectées et appliquées les lois pour le droit au logement, pour le droit à un accueil inconditionnel, et pour la mobilisation des logements vides.

 

Nous sommes décidés, après avoir signé cette pétition, à révoquer le prélèvement automatique du loyer et des traites, et à le remplacer par un autre mode de paiement (virement bancaire, mandat, chèque, … ).

 

Dans un deuxième temps, si les responsables politiques et les bailleurs refusent de prendre en compte notre indignation et d’agir, nous participerons à un mouvement concret de contestation des loyers chers et du logement inabordable, et nous soutiendrons ces initiatives.

 

Un toit c’est un droit !

 

Signez la pétition : http://contrelelogementcher.org/?page_id=261

Partager cet article

Repost0
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 14:53

urgence logement cher

 

 

 

La crise économique, provoquée par le capitalisme, a impacté lourdement le pouvoir d'achat des ménages. Elle a aggraver des situations déjà tendues, nées de la difficulté à trouver et à conserver un logement pour des catégories sociales déjà défavorisées.

 

Elle a également mis l'accent sur l'évolution difficile des conditions de logement des personnes âgées.

 

La situation sociale se durcit et le mal logement touche plus durablement et de façon plus sensible nombre de travailleurs. Pour certains les dépenses consacrées au logement peuvent aller jusqu'à 50% des ressources.

 

En France il y a 3,6 millions de personnes non logées ou très mal logées. Plus de 5 millions de personnes sont en situation de fragilité à court ou à moyen terme dans leur logement.

Plus de 1,2 millions de personnes sont en attente de logement social.

 

La situation du logement en France est de plus en plus préoccupante , pourtant la question du logement est parfois difficile à appréhender par notre organisation syndicale. Le logement doit être conçu comme un domaine revendicatif en tant que tel. La CGT doit se saisir de toutes les opportunités pour réaffirmer ses revendications en matière de logement. C'est pourquoi nous vous invitons à venir assister, nombreuses et nombreux, aux 4 heures contre le logement cher le 9 janvier prochain, afin d'y porter les exigences de la CGT en la matière.

 



INTERVENANTS :
Associations de mal-logés et locataires, :

l Jean-Baptiste Eyraud (porte-parole de Droit Au Logement)

l Elodie Fumet (CSF)

l Serge Incerti-Formentini (président de la CNL)

l Margaux Leduc (Jeudi Noir)

 

l Willy Pelletier (coordinateur général de la Fondation Copernic)


Syndicats :

l Annick Coupé (porte-parole nationale de Solidaires)

l Bernadette Groison (secrétaire générale de la FSU)

l Agnès Naton (secrétaire confédérale de la CGT chargée de l'exclusion)


Personnalités :

l Christophe Alévêque (comédien – Sous réserve)

l Josiane Balasko (comédienne, cinéaste - sous réserve)

l Agnès Bihl (chanteuse)

l Charb et Faujour pour les visuels ( dessinateurs)

l Dan Frank (écrivain)

l Mgr Gaillot

l Albert Jacquart (généticien)

l Miss Tic (artiste, graphiste ..)

l Marina Vlady (comédienne)

...

Candidats aux Présidentielles, représentants politiques :

l Nathalie Arthaud (candidate de Lutte Ouvrière à la présidentielle)

l Eva Joly (candidate d'Europe Ecologie/Les Verts à la présidentielle)

l Philippe Poutou (candidat du NPA à la présidentielle)

l Pierre Laurent (secrétaire national du PCF)

l Marie-Noelle Lienemann (sénatrice PS de Paris, ancien ministre du Logement)

l Dominique Voynet (maire de Montreuil)

 

Des familles expulsées, oubliées de la loi DALO, ou simplement étranglées par la cherté des loyers, s'exprimeront par l'entremise de courtes vidéos réalisées par Michael Hoare, et Agnès Denis.

 

 


A l'appel de la Plate-forme Logement des Mouvements sociaux, à l’initiative de la Fondation Copernic et de Droit Au Logement, « 4h contre le logement cher », au Théâtre du Rond-Point, le lundi 9 janvier 2012.

Il s’agira d’entendre, les responsables d’associations et de syndicats, des candidats à l’élection présidentielle et des élus, des personnalités, des artistes, des familles… Mais nous voulons surtout que cette rencontre soit un signal fort pour toutes et tous, pour alerter chacun-e, en ce début de campagne électorale, pour lancer une campagne contre le logement cher, pour la baisse immédiate des loyers, ou pour la taxation vigoureuse de la spéculation immobilière.
84% des Français jugent insuffisante l’action des responsables politiques en matière de logement, cette question cruciale doit être une priorité dans les programmes électoraux pour la présidentielle. Parce que se loger est un droit.


Pour le faire savoir et participer au lancement de la campagne "Contre le logement cher, pour le droit au logement", réservez d'ores et déjà votre soirée du 9 janvier 2012.


QUATRE HEURES CONTRE LE LOGEMENT CHER ,
UN TOIT C’EST UN DROIT !
LUNDI 9 JANVIER 2012, de 18h30 à 22h30
au THEATRE DU ROND-POINT
2bis, avenue Franklin-Roosevelt 75008 Paris M° Franklin Roosevelt

 

ENTRÉE LIBRE, RÉSERVATION NÉCESSAIRE ET FORTEMENT CONSEILLÉE :
http://www.theatredurondpoint.fr/saison/fiche_evenement.cfm/120641-urgence-contre-le-logement-cher%C2%A0%C2%A0.html ou 01 44 95 58 81.

Partager cet article

Repost0
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 19:28

urgence-logement-cher.jpg Urgence contre le
logement cher !

Un toit c’est un droit !

 

 

 

Jamais le logement n’a été aussi cher dans notre pays. Les loyers et les traites ont explosé, pesant lourdement sur le budget des couches populaires et moyennes. Les impayés se multiplient, les expulsions et le surendettement atteignent des niveaux record. Le nombre de sans-abri augmente chaque jour, alors que l’hébergement d’urgence est sinistré du fait des insuffisances budgétaires. Or, il existe en France des financements considérables pour produire massivement des logements sociaux, et plus de2 millions de logements vides. Comment en finir avec ce scandale du logement cher qui permet à une élite de s’enrichir indument ? Comment donner un toit à tous ? Car un toit, c’est un droit !

Des solutions existent qui n’attendent que d’être appliquées. Sans plus tarder, il faut en parler. Examiner comment abaisser les prix des logements et des loyers, et lancer une campagne contre les logements et loyers chers ; comment examiner comment appliquer enfin la loi SRU, la loi DALO, la loi de réquisition, comment suspendre les expulsions ; décourager la spéculation immobilière et la marchandisation du logement social...

À l’invitation de la Plateforme des mouvements sociaux pour le logement*, et à l’initiative de Droit Au Logement et de la Fondation Copernic, nous vous proposons d’en débattre lors de la soirée « Urgence contre le logement cher ».

Avec les principaux candidats à l’élection présidentielle, les associations de locataires, des syndicalistes, des économistes du logement des personnalités morales et artistiques, des mal logés …

Le lundi 9 janvier 2012, de 18h30 à 22h30,

au Théâtre du Rond-Point :

Théâtre du Rond Point

2 bis, avenue Franklin D. Roosevelt
75008 Paris

 

réservation obligatoire sur le site : http://www.theatredurondpoint.fr/informations_pratiques/reservation.cfm

 

M° Franklin Roosevelt ou Champs-Elysées Clémenceau

 

* premiers signataires : CSF, DAL, CNL, ACDL, Advocacy, Bagagérue, CAHL 94, CAL, CGL 75 et national, CGT, CNAFAL, Copaf, Fondation Copernic, FSU, Jeudi Noir, Sud Logement Social, Sud Santé Sociaux, USP, Union Syndicale Solidaires, ATTAC, Syndicat des Avocats de France, Syndicat de la Magistrature, AC !, Association des Familles Victimes de Saturnisme, MRAP...

Partager cet article

Repost0
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 17:00

 

Visionner la vidéo du rallye contre l'habitat indigne : link


Ile de France – Une mesure exemplaire : L’habitat indigne condamné 14122011

 

Sept mois de prison avec sursis et 15 000 € d’amende. C’est la peine prononcée par le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine) contre un propriétaire de Gennevilliers qui louait dans des « conditions indignes » un immeuble insalubre à Gennevilliers. L’homme devra aussi verser 11 000 € à la ville qui s’est constituée partie civile. « Nous souhaitons que cette procédure pénale soit exemplaire vis-à-vis d’autres marchands de sommeil », insiste Martine Monsel, adjointe en charge du logement.


Lutter contre l’habitat indigne : guide du recours au procureur de la république

9122011

Guide_parquet_habitat_indigne

Lutter contre l’habitat indigne : guide du recours au procureur de la république – Août 2011
Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement Délégation à l’hébergement et à l’accès au logement


 

 

 

Partager cet article

Repost0
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 10:17

Mercredi 7 Décembre 2011 de 12 h à 14 h

TOUS, devant la permanence du Député UMP Georges MOTHRON

 

Les syndicats CFDT, CGT, FSU du Val d’Oise dénoncent les plans d’austérité injustes, dangereux et néfastes pour l’activité et l’emploi et inefficaces pour réduire durablement la dette.

 

 

Dans ce contexte de crise, le gouvernement vient de décider d’une nouvelle série de mesures d’austérité, en l’absence totale de discussions avec les organisations syndicales.

 

 

Ces mesures inéquitables et injustes font porter principalement les efforts sur les salariés et impactent leur pouvoir d’achat, tout en faisant l’impasse sur le besoin de relance et le soutien à l’activité économique et à l’emploi et dégradent la qualité des services publics.

 

 

Nos organisations syndicales appellent les salariés actifs, les retraités et les privés d’emplois à participer massivement au rassemblement organisé

 

le Mercredi 7 décembre 2011 de 12 H à 14 H

devant la permanence du député Georges MOTHRON

située au 88 rue Paul Vaillant Couturier à Argenteuil.

 

 

Nous interpellons nos députés et nos élus, pour :

 

 

* Mettre fin à la défiscalisation des heures supplémentaires, défavorable à l’emploi, inégalitaire et coûteuse (4 milliards d’euros)

 

 

* Faire contribuer les hauts revenus par la création d’une tranche supplémentaire d’impôt sur le revenu et supprimer les niches fiscales inefficaces

 

 

* Conditionner les aides aux entreprises à leur politique sociale

 

 

* Renoncer au doublement de la taxe complémentaire santé

 

 

* Abandonner l’instauration des jours de carences supplémentaires

 

 

Nos organisations syndicales estiment indispensable leur intervention pour imposer une relance de la croissance, la réduction des inégalités et la maîtrise des déficits par une autre répartition des richesses privilégiant le développement économique, social et environnemental.

 

afficbe-auterite.jpg

 

Partager cet article

Repost0
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 07:07
Voir le rallye en images en cliquant ci après: Rallye contre l habitat indigne Rallye contre l habitat indigneRalye-habitat-indigne 6552echo-reg-rallye-habitat-indigne1.jpg
 
 
 
Bezons : Ils dénoncent les propriétaires de logements indignes (vidéo) link
(29/11/2011 15:00)

 

Le collectif logement et la mairie de Bezons se mobilisent pour dénoncer les propriétaires de logements insalubres. Samedi matin, une quarantaine de personnes étaient présentes pour une opération de dénonciation de ces propriétaires peu scrupuleux. Si seulement, trois pancartes ont été apposées devant des habitations indignes pour ce premier rallye, d’autres manifestations de ce genre sont d’ores et déjà prévues. Le reportage de VOtv.

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 01:02

afficbe-auterite.jpg

 

 

Agir pour faire aboutir le dialogue social

 

 

Dur dur d’instaurer un véritable dialogue social !

 

Après la lettre ouverte, le rassemblement devant la communauté d’agglomération, nous avons enfin rencontré le 28.11.2011 les élus responsables de nos collectivités et organisme.

 

 

Les syndicats C.G.T. des villes d’Argenteuil et Bezons, de la Communauté d’Agglomération et d’AB-Habitat ont rappelé les revendications des personnels décrites dans la lettre ouverte de septembre :

 

ð + 100 € par mois pour compenser la baisse du pouvoir d'achat

 

ð l'harmonisation par le haut des régimes indemnitaires

 

ð l'amélioration des acquis sociaux (mutuelle, chèque déjeuner)

 

 

Nous avons rappelé que les personnels ne sont pas responsables de la crise et nous appelons les élus à refuser l’austérité et agir avec la population pour gagner une autre répartition des richesses.

 

Sur notre secteur cela signifie concrètement :

 

ð refuser de payer les intérêts indus des emprunts toxiques

 

ð lutter contre les désengagements de l'Etat dans de nombreux domaines

 

ð s'opposer au gel des dotations globales de fonctionnement et la suppression de la taxe professionnelle

 

ð stopper les gaspillages financiers et humains

 

 

Les élus refusent une négociation globale pour tenir compte des particularités de chaque collectivité. La CGT estime indispensable de tendre vers l'harmonisation par le haut, que cela soit en matière de qualité de service rendu à la population, ou en matière de rémunération et d'acquis sociaux des personnels. Cela préserve une des valeurs fondamentales du Service Public qu'est l’égalité de traitement des personnels.

 

Les élus acceptent que des négociations s’ouvrent sur chaque collectivité pour aborder la question des salaires, du régime indemnitaire, des acquis sociaux.

 

Les responsabilités des élus dans le cadre de la gestion nécessitent de faire des choix, tenant compte des difficultés des personnels et des contraintes financières. Il est du rôle des élus de ne pas sombrer dans la fatalité. Pour les uns, ils doivent poursuivre les actes de résistance pour le développement des services publics et la reconnaissance des personnels qui les mettent en œuvre. Pour les autres, ils doivent s’y engager pleinement.

Salaires – Finances publiques

un même combat pour la justice

et le progrès social pour tous

 

A suivre ! Les syndicats C.G.T. vous appellent à poursuivre la mobilisation pour que des choix soient faits afin de répondre à vos revendications dont les élus reconnaissent leurs légitimités.

 

echo-reg-rassemblement-CAAB.jpgparisien-caab-copie-1.jpg

 

 

 

rassemblement-CAAB.jpg 

Partager cet article

Repost0
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 14:54

  

parisien-rallye-habitat-indigne.jpg

Voir le rallye en images en cliquant ci après: Rallye contre l habitat indigne Rallye contre l habitat indigne

Partager cet article

Repost0
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 07:09

 

 (23/11/2011 09:00)


Le samedi 26 novembre, le collectif logement de Bezons, connu pour ses actions contre les communes ne construisant pas assez de logements sociaux, organise un rallye contre le logement indigne dans la ville bezonnaise. Le cortège apposera des panneaux d’informations pour dénoncer la location de certains appartements, caves ou garages, insalubres, impropres et interdits à l’habitation.

Le collectif logement de Bezons reprend du service. Mobilisé l’an passé pour dénoncer les communes qui ne respectent pas la loi SRU et ne construisent pas assez de logements sociaux, à travers une série de rallyes [voir notre article], il s’attaque cette fois aux marchands de sommeil. La première action dans ce sens se déroulera à Bezons le 26 novembre. Pour défendre les victimes de la crise du logement, contraintes de vivre dans des conditions parfois désastreuses, un rallye partira de la mairie à 9h30. Des panneaux d’informations seront ensuite disposés dans trois lieux de la ville. Objectif, informer l’opinion et dénoncer à la fois les loueurs malhonnêtes et le gouvernement qui ne prend, selon les organisateurs, aucune mesure concrète de lutte. « La crise du logement est une réalité pour de très nombreux français mais l'État, pourtant garant de ce droit reconnu comme universel, n’assume pas son rôle » explique le collectif logement de Bezons.

Le combat contre les communes ne respectant pas leur quota de logements sociaux ne s’arrête cependant pas. Malgré les nombreuses avancées telles qu’une rencontre avec le préfet, l’ouverture du dialogue avec des bailleurs ou la prise de conscience des habitants, certaines municipalité ne cèdent toujours pas. Or, le collectif relie ses deux croisades par le fait que, « profitant du peu de cas que font certaines communes et l'État de la loi SRU », certains propriétaires « exploitent la crise du logement pour s’enrichir ».

Rallye contre le logement indigne
Samedi 26 novembre
9h30, devant la mairie de Bezons

Partager cet article

Repost0
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 08:36

24-novembre-CAAB.jpg

 

24-novembre-CAAB-2.jpg

Partager cet article

Repost0
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 22:14

 

cgt.jpgLes syndicats CGT et UGICT-CGT des personnels :

- des villes d'Argenteuil et de Bezons,

- de la Communauté d'Agglomération Argenteuil-Bezons

- d'AB-Habitat

 

 

 

  Argenteuil le 16 septembre 2011

 

Lettre ouverte à :

 

M. Philippe DOUCET :

Maire d'Argenteuil

Président de la Communauté d'Agglomération Argenteuil Bezons

Président d'AB Habitat

 

M. Dominique LESPARRE:

Maire de Bezons

Vice Président de la Communauté d'Agglomération Argenteuil Bezons

Vice Président d'AB-Habitat

 

Messieurs,

 

Les syndicats CGT et UGICT-CGT des personnels des villes d'Argenteuil, Bezons, de la Communauté d'agglomération Argenteuil Bezons et d'AB-Habitat, tiennent à vous interpeller sur la situation des agents dont vous êtes les employeurs.

 

 

Soucieux de la défense des salariés dans un contexte de baisse de pouvoir d'achat, de réduction des dépenses publiques, de remise en cause de l'accès aux droits pour tous ( santé, logement, éducation, protection sociale,...), nous condamnons la politique du gouvernement qui ne fait qu'accentuer la dégradation des conditions de vie, les inégalités.

 

 

Vous exprimez régulièrement votre opposition à cette politique et vous formulez des propositions visant le progrès social, la réduction des inégalités notamment par la défense des services publics sur notre secteur.

 

 

Vous savez que le Service Public ne peut s'accomplir d'une manière satisfaisante qu'avec des agents en nombre suffisant, formés, reconnus dans leurs compétences et rémunérés correctement. C'est pourquoi nous sommes amenés à vous faire part des légitimes revendications des personnels placés sous votre responsabilité.

 

 

La question des salaires est au cœur de leurs préoccupations quotidiennes. Cette question est d'autant plus importante, qu'en 10 ans, la valeur du point dans la fonction publique a perdu 10% de pouvoir d'achat et que les agents subissent un blocage des salaires. Il leur est de plus en plus difficile de se nourrir, se soigner, se loger, d'éduquer les enfants... les fins de mois sont de plus en plus insoutenables.

 

 

Sur le territoire, ce sont près de 4000 agents concernés répartis sur 4 collectivités. La création de l’agglomération, dont l’objectif est d’harmoniser la qualité du service public et d’offrir une meilleure qualité de prestations aux habitants d’Argenteuil, Bezons, a mis en exergue des disparités importantes entre les salariés des villes d’Argenteuil, Bezons, de l’agglomération et d’ABH

 

Il nous semble donc indispensable d'aller dans le sens d'une harmonisation par le haut des salaires, des acquis sociaux dans nos collectivités dans un esprit de justice sociale élémentaire.

 

Nous vous communiquons les revendications communes des salariés de ces administrations :

 

Halte à la baisse du pouvoir d'achat

Les salariés revendiquent une augmentation de 100 € par mois. Pour les personnels de droit public cela peut se réaliser dans le cadre de la revalorisation des régimes indemnitaires.

Harmonisation des acquis par le haut

 

- Un alignement par le haut des régimes indemnitaires dans la transparence et l'équité

 

- Une participation de l'employeur de 50% au coût de la mutuelle afin de favoriser l'accès aux soins pour tous

 

- le développement des chèques restaurant à tous les salariés qui le souhaitent et qui ne fréquentent pas les restaurants municipaux. Une participation de l'employeur de 60% pour une valeur du chèque restaurant à 7,50 €

 

 

Les moyens existent pour satisfaire ces revendications. Il s'agit de choix politiques. Pour cela, des budgets combatifs doivent être défendus :

 

- en refusant de payer les intérêts indus des emprunts toxiques

 

- en luttant contre les désengagements de l'Etat dans de nombreux domaines (éducation, santé, logement, sport-culture, transport, environnement, enfance et petite enfance.....

 

- en s'opposant au gel des dotations globales de fonctionnement et la suppression de la taxe professionnelle

 

- en stoppant les gaspillages financiers et humains

 

- etc

 

 

Une gestion locale progressiste ne peut se traduire par le choix mortifère entre augmentation de la pression fiscale et réduction des moyens consacrés au service et à l’emploi public.

 

Dans ce contexte de remise en cause du pacte républicain, les exécutifs locaux ont une responsabilité historique.

 

 

Dans le cadre du vote des budgets 2012, la désobéissance républicaine est nécessaire. Les collectivités doivent refuser le diktat du gouvernement et du patronat. Pour cela les exécutifs, doivent voter des budgets de combat et de progrès social garantissant la pérennité des missions et de l’emploi public, y compris si cela se traduit par le vote de budgets en déséquilibre.

 

 

Le gouvernement et ses représentants locaux doivent être ainsi placés devant leurs contradictions : c’est bien sur eux et non sur les élus locaux que doit peser la responsabilité des conséquences de la réforme territoriale et de son pendant financier sur le service public local.

 

 

Quant à nous, nous poursuivons et développons nos combats pour dénoncer la politique de ce gouvernement et de sa majorité consistant à geler les salaires, les dépenses publiques ce qui accentue les inégalités en appauvrissant, non seulement les populations les plus fragiles, mais aussi celles qui étaient jusqu’à maintenant préservées.

 

 

Nous poursuivons nos luttes pour la revalorisation des salaires de l'ensemble des salariés et de l'augmentation de la valeur du point de l'indice dans la Fonction publique avec l'intégration des primes dans le salaire sans négliger pour autant les revendications locales.

 

 

Nous comptons également agir pour imposer que la seule "règle d'or" qui vaille, soit la justice sociale en taxant la spéculation financière.

 

 

Nous vous informons que dans le cadre de la journée nationale d'action du 11 octobre nous envisageons de déposer un préavis de grève comportant entre autre les revendications locales énoncées ci dessus. Nous vous appelons à nous rencontrer afin d'apporter des réponses concrètes aux revendications des salariés dont vous avez la responsabilité.

 

 

Comptant sur votre volonté de dialogue et de mise en œuvre d'une politique répondant aux besoins de la population et aux revendications légitimes des personnels, soyez assuré, Messieurs de notre détermination pour agir dans ce sens.

 

Les secrétaires des syndicats CGT et UGICT-CGT des personnels des villes d'Argenteuil et de Bezons, de la Communauté d'Agglomération Argenteuil-Bezons et d'AB-Habitat

 

Partager cet article

Repost0
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 21:22

A l'appel du Collectif Logement

 

Rendez vous Samedi 26 Novembre

10H devant la mairie de Bezons

 

Rallye pour dénoncer l'habitat indigne

sur notre secteur 

 

 

Dénonçons ensemble les marchands de sommeils,

l'habitat insalubre,.....

 

Interpelons le Préfets pour qu'il mette un terme à ces situations

 

et pour un plan d'urgence logement sur le Val d'Oise

 

 

Voir le protocole de plainte pour habitat indigne: http://www.argenteuil.fr/469-protocole-de-plainte-pour-habitat-indigne-.htm

 

 

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 18:10

greve11102011 echo reg-copie-1

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 17:00

 

 

Cliquez sur le lien suivant pour visionner la vidéo

Partager cet article

Repost0
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 20:54
Appel à la grève des agents d'Argenteuil et de Bezons

(9/10/2011 10:00)

Alors que se tiendra mardi 11 octobre une journée nationale d’action, les syndicats appellent les agents de la communauté d’agglomération d’Argenteuil-Bezons (CAAB ), des villes d’Argenteuil et Bezons et d’AB habitat à se mobiliser. L’objectif est d’obtenir une augmentation de 100 euros par mois des salaires ainsi qu’une « harmonisation des acquis sociaux par le haut » entre les différents personnels.

 

Après avoir envoyé un courrier à Philippe Doucet et Dominique Lesparre, maires d’Argenteuil et de Bezons, expliquant leurs revendications, les syndicats appellent les salariés à un mouvement social 11 octobre prochain. En cause, les différences de traitement entre les agents des deux mairies, de la CAAB et d’AB habitat. « La création de l’agglomération, dont l’objectif est d’harmoniser la qualité du service public et d’offrir une meilleure qualité de prestations aux habitants d’Argenteuil- Bezons, a mis en exergue des disparités importantes entre les salariés des villes d’Argenteuil, Bezons, de l’agglomération et d’ABH » expliquent-ils dans leur courrier. L’objectif affiché est ainsi d’obtenir une « harmonisation des acquis sociaux par le haut », c'est-à-dire une participation de l'employeur à 50% du coût de la mutuelle et la mise en place de chèques restaurant, pour ceux qui ne fréquentent pas les restaurations municipales, avec une participation de l'employeur de 4,50 €. Autre volonté, celle d’une augmentation des salaires de 100 € par mois « pour stopper la baisse de notre pouvoir d'achat ».



Pour faire entendre leurs voix, les différents syndicats appellent à une assemblée commune des personnels des villes, de la CAAB, d'AB-Habitat, le 11 octobre à 11 heures dans le parc de la mairie d'Argenteuil. A 13 heures, ils se rendront au rassemblement au départ de la place de la République pour exiger le SMIC à 1 700 €, l'augmentation de la valeur du point, la retraite à 60 ans à taux plein ou encore des services publics forts dotés des moyens nécessaires. En outre, ils demandent à être reçu par les maires afin de recevoir des réponses à leurs exigences.



http://www.vonews.fr/article_15010
©vonews - Oct 2011

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 23:20

Appel des syndicats C.G.T. et U.G.I.C.T. - C.G.T.

des villes d'Argenteuil et de Bezons, de la CAAB, d'AB-Habitat.

 

Cher(e)s collègues,

 

Nous vous avons transmis la lettre ouverte que les syndicats CGT ont adressée à Mrs Philippe DOUCET et Dominique LESPARRE pour leur demander l'ouverture de négociations pour stopper la baisse du pouvoir d'achat et harmoniser les acquis sociaux par le haut.

 

Comme vous savez le résultat de ces négociations dépend de votre mobilisation pour faire avancer ces revendications. Nous avons fait la démonstration d'une part qu'il s'agit de légitimes revendications contribuant à mieux accomplir notre mission et que les moyens existent pour les satisfaire. Il s'agit d'interpeller nos élus pour qu'ils fassent de véritables choix politiques dans ce sens.

 


Est-il juste et nécessaire de payer des intérêts indus aux banques pour rembourser des emprunts toxiques ?

Est-il juste et normal que nos collectivités prennent en charge des dépenses qui dépendent de la responsabilité de l'Etat ?

N'est il pas temps de stopper les gaspillages financiers ?

Est-il acceptable que nos élus accompagnent la politique de Sarkozy de blocage des salaires alors qu'ils ont la possibilité de stopper la baisse du pouvoir d'achat notamment au travers du régime indemnitaire ?

Est-il normal que des différences existent en matière de salaires, d'acquis sociaux entre nos structures ?


 

C'est à partir de ces éléments que nous avons établi les revendications :

 

- augmentation de 100 € par mois pour stopper la baisse de notre pouvoir d'achat (en 10 ans la valeur du point à régressé de 10% par rapport à l'évolution des prix)

 

- harmonisation des acquis sociaux par le haut (alignement par le haut des régimes indemnitaires, participation de l'employeur à 50% du coût de la mutuelle, mise en place de chèques restaurant pour ceux qui ne fréquentent pas les restaurations municipales avec une participation de l'employeur de 4,50 €)

 

Alors si tu es d'accord avec ces revendications, nous t'invitons à prendre tes responsabilités pour les faire aboutir.

 

Nous t'appelons à participer à la journée nationale d'action

Mardi 11 Octobre

  

11H00 assemblée commune des personnels des villes, de la CAAB, d'AB-Habitat dans le parc de la mairie d'Argenteuil

 

13H00 départ pour rejoindre la manifestation unitaire qui partira à 14H00 place de la République pour exiger le SMIC à 1 700 €, l'augmentation de la valeur du point, la retraite à 60 ans à taux plein, des services publics forts dotés des moyens nécessaires,....  

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 23:13

 

Le Premier ministre a annoncé le 24 août une augmentation de la taxe sur les complémentaires santé (TCA) qui est lourde de conséquences pour les mutualistes. N’attendez pas de vous retrouver dans l’isoloir pour exprimer votre opinion ! Les parlementaires qui vont examiner le projet du gouvernement doivent tenir compte de vos inquiétudes.

 

Le Premier ministre, François Fillon, a annoncé le 24 août un plan d’économies devant rapporter à l’Etat 1 milliard d'euros en 2011 et 11 milliards en 2012. Il augmente à 7% la taxation des complémentaires santé, pour atteindre 2,2 milliards d'euros par an dès 2012.

 

Cette mesure injuste et coûteuse va peser doublement sur les finances de votre ménage. En tant qu’adhérent d'une mutuelle, vous allez devoir supporter une augmentation de votre cotisation. Comme vous le savez, les mutuelles calculent au plus juste leur budget pour vous permettre, ainsi qu’à votre famille, d’accéder à des soins de qualité pour une dépense supportable. En tant que citoyen, il est évident que ce mauvais coup porté aux populations les plus fragiles va accroître les dépenses de notre système d’assurance maladie, financé par tous les Français.

 

Mais rien n’est joué ! Il est encore possible d’infléchir au Parlement les choix du gouvernement auprès des sénateurs qui sont en campagne et des députés, si un maximum de mutualistes se mobilisent pour défendre l’accès aux soins de tous. N’hésitez pas à prendre part à cet élan qui peut encore montrer que le mouvement mutualiste s’appuie sur des citoyens informés et capables de demander des comptes à ceux qui les représentent. Interpellez dès aujourd'hui les élus de la Nation en leur adressant un courriel pour leur faire part de votre protestation !

 

Etienne Caniard
Président de la Mutualité Française

 


Modèle de lettre à envoyer à M Mothron et à ses collègues parlementaires.

Courriel de M MOTHRON:     gmothron@free.fr
 

 

Monsieur Georges MOTHRON,  Député du Val d'Oise

 

Je tiens à vous faire part de ma grande inquiétude et de mon fort mécontentement concernant l’une des mesures que vient d’annoncer le Premier ministre pour lutter contre les déficits publics et qui me touche directement.



En effet, il a fait le choix de taxer les complémentaires santé à hauteur de 1,2 milliard d’euros, six fois plus que la taxe provisoire sur les « hauts revenus ». Par cette décision, ma mutuelle, qui est une entreprise à but non lucratif, est mise une nouvelle fois à contribution et va devoir inévitablement répercuter cette taxe sur ma cotisation et donc me taxer, moi et ma famille.



Je vous rappelle que, depuis 2008, les complémentaires santé subissent chaque année de nouvelles taxes. Or, pour répondre aux exigences financières qui leur sont régulièrement imposées, elles sont contraintes de répercuter ces taxations sur les cotisations de leurs adhérents. S’y ajoute le coût des désengagements croissants de l’Assurance maladie.



Pour moi, cette décision est inacceptable car il s’agit bien là de l’instauration d’un impôt indirect qui peut me contraindre à renoncer à une couverture complémentaire ou à diminuer mes garanties.

 

C'est une attaque directe à l’accès à la santé.

 

Monsieur le Député, le Gouvernement parle de justice sociale et d’équité. Or, les plus hauts revenus ne seront que faiblement taxés alors que, pour ce qui me concerne, cette nouvelle taxe va grever un peu plus mon budget, donc mon pouvoir d’achat et la possibilité qui m’est donnée d’accéder aux meilleurs soins.

 

Je vous demande donc instamment de ne pas voter cette mesure au nom du droit qui doit être donné à tous d’accéder à la santé.

 

Je vous prie de croire, Monsieur le Député, à l'assurance de ma haute considération.

 

 

Partager cet article

Repost0
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 07:56

heberg urgence nvo - 1

heberg urgence nvo - 2

heberg urgence nvo - 3

heberg urgence nvo - 4

Partager cet article

Repost0
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 09:40

 Voir article paru dans le journal d'AB-Habitat : bonjour col logt bonjour col logt

 

 

bonjour col logt - 1

 

bonjour-col-logt---2.jpg

Partager cet article

Repost0
29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 23:00

Paris Plage - la Route des 10 droits de la CGT Chômeurs -


Mercredi 27 juilllet 2011, la CGT chômeurs avec www.actuchomage.org s'étaient invités à l'entrée de Paris Plage en face de l'Hôtel de Ville pour sensibiliser les plaisanciers sur leurs droits, notamment celui du droit aux vacances, mais aussi celui d'avoir un travail, des indemnisations chômages suffisantes, pour accéder aux loisirs, aux transports, à la santée.

Une campagne "le budget de vie" sur "la route des 10 droits" menée par la CGT sur toute la France est lancée depuis le debut du mois de juillet. Elle consiste à aller à la rencontre des citoyens, de leur proposer de vérifier, en remplissant un petit formulaire,le niveau du budget de vie - c'est à dire vérifier si, à partir d'un revenu minimum fixé à 1 700 euros net par mois, les besoins élémentaires - l'alimentation, le logement, le loisirs, la culture, le transports, la santée etc..10 droits ainsi répertoriés, sont satisfaits !

Pour en savoir plus sur cette campagne, le site
www.cgt-chomeurs.fr/IMG/doc/110524_tract_budget_de_vie.doc

Partager cet article

Repost0