Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Rechercher

 

 

24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 22:52

vente logt

Vente des logements sociaux de Montigny : un scandale social et financier teinté d'irrégularités.

Après avoir dénoncé 

PRIVATISATION : Vente de 632 logements sociaux de Montigny 

M. DOUCET brade le logement social public au profit du privé

Les locataires s’opposent à la vente de leurs logements

- le principe de vente de logements sociaux

- les irrégularités dans la procédure (délibération pour la vente remise sur table le jour même de la tenue du Conseil d'Administration d'AB-Habitat)

- le Comité d'Entreprise d'AB-Habitat n'a pas été consulté préalablement à la décision de la vente

Nous apprenons que c'est la Communauté d'Agglomération Argenteuil Bezons qui accorde sa garantie d'emprunt de l'acheteur (Vilogia) pour l'acuqisition des logements sociaux de Montigny les Cormeilles.

 

Décidement M. Philippe DOUCET est davantage préoccupé par les intérêts des banques et de Vilogia (dirigé par la famille Muliez, une des plus grande fortune de France) que de celui des locataires et des habitants de la communauté d'agglomération.

Depuis quand le vendeur garantit les emprunts de l'acheteur ? Quel contrepartie ? Est ce légale ?

Autant de questions qui relancent ce scandale de la vente de logements sociaux. Il serait temps que le Député Maire de Montigny s'oppose vraiment à cette vente pour la défense des intérêts de ses habitants.

 

Partager cet article

Repost0
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 19:58

Voir ci dessous l'article du Journal Municipal de Montigny.

 

Il est regrettable que le Député Maire se rende compte que maintenant que la vente est une mauvaise chose pour les locataires. En effet il ne s'est jamais opposé à la vente et a laissé planer l'illusion que les intérêts des locataires pourraient être préservés !!!! Est-ce de la naïveté ou une erreur d'analyse ?

Il aurait mieux fait de s'associer avec l'association de locataire, la CGT pour s'opposer à cette vente. Maintenant cela va être plus difficile.

 

La CGT espère que le Député Maire va passer à l'action et ne pas se contenter de déclarations !!!!

 

Il sera jugé sur ces actes et les résultats pas sur les discours.

 

 

montigny-copie-1.JPG 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 22:31

 Voir article paru dans la Gazette du Val d'Oise du 05 Juin 2013

 

vente-gazette-vo.jpg

Partager cet article

Repost0
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 22:38

Dominique Mariette s’insurge : vente des 632 logements d’AB-Habitat à Montigny-les-Cormeilles à une entreprise privé

La CGT AB-Habitat, des locataires et des élus de Montigny qui ont remis une pétition de plus de 250 signatures à Philippe Doucet, président d’AB-H, de la communauté d’agglomération d’Argenteuil-Bezons (CAAB) et député-maire (PS) d’Argenteuil, dénoncent une vente bradée au profit des banques mais au détriment des locataires et du développement de l’office (Un patrimoine d’une valeur de 100 M€ va être vendu 71 M€). Cette délibération qui provoqué l’ire de Jean-Noël Carpentier, le député-maire (MUP) de Montigny qui souligne que « La décision et la logique impulsée par M. Doucet sont contestables sur le fond et sur la forme. Le logement n’est pas une marchandise. Le préfet a son mot à dire et veillera, j’en suis sûr, à l’intérêt général », tout en précisant « que les voies de recours avec les locataires vont être examiné ».

Dominique Mariette s’insurge dans une lettre ouverte contre le bailleur AB-Habitat dits « sociaux » et contre les élus de la CNL, organisation à laquelle il appartient « censé défendre l’intérêt des locataires » qui a voté également en faveur de la vente des 632 logements d’AB-Habitat à Montigny-les-Cormeilles à l’entreprise privé (VILOGIA),lors du dernier Conseil d’administration qui s’est tenu le 30 mai dernier.

ps : la CGL (Confédération Générale du Logement a voté contre la vente des logements sociaux)

 

Ci-dessous, la lettre ouverte : 

Dominique MARIETTE
2 Rue Rouquès
95100 Argenteuil
06.99.49.98.64.
MDommarie@aol.com

                                                                                                                 LETTRE OUVERTE

                                               Argenteuil le 04.06.13.

A Messieurs les administrateurs de la Confédération Nationale du Logement élus au CA d’AB-Habitat, Le 30 mai dernier, le Conseil d’Administration du bailleur de logements dits « sociaux » AB-Habitat, a voté la vente de ses logements sis à Montigny-les-Cormeilles. Chacun des membres de ce CA a pris ses responsabilités. Je m’étonne simplement par cette lettre ouverte du vote des élus de la CNL, organisation censée défendre les locataires et à laquelle j’appartiens. Comme si, tôt ou tard, cette vente n’allait pas se retourner contre les locataires de Montigny. A ce sujet, j’approuve totalement les termes de la prise de position ci-dessous de la CGT d’AB-Habitat faite par son représentant Serge DUPAU. Messieurs, vous avez cru aider les locataires d’Argenteuil-Bezons via la perspective des fonds que cette vente apportera. Mais opposer les locataires, les diviser, tôt ou tard se retournera contre tous. Ce qui est vrai au niveau de la société l’est également au niveau du logement. Cette prise de position n’est pas digne de notre organisation. Recevez, Messieurs, les salutations d’un locataire d’AB-Habitat d’Argenteuil, membre de l’Amicale CNL de Joliot-Curie,

M. Dominique MARIETTE

PS. Ci-dessous, texte de la prise de position de M.DUPAU, administrateur CGT

 

Conseil d’Administration d’AB HABITAT du 30 mai 2013

 Intervention de Serge DUPAU administrateur représentant la CGT

« Que vous le vouliez ou non vous vous apprêtez à brader une partie du patrimoine d’AB HABITAT situé sur la commune de Montigny les Cormeilles (632 Logements) à une entreprise privé. Il s’agit de VILOGIA, une branche de la famille MULLIEZ (1er rang des fortunes françaises), qui a priori a fait la meilleure offre de rachat pour 71 277 100 €. C’est ’une Société Anonyme d’HLM que l’on désigne maintenant sous le nom d’ESH : entreprise sociale pour l’Habitat. Cette entreprise gère 89 000 logements et son siège est à Villeneuve d’Ascq dans le Nord et a 4 bureaux en région parisienne (Paris, Tremblay en France, Issy les Moulineaux et Brétigny sur Orge). Question proximité, on peut faire mieux !

Dans ces conditions qu’en sera-t-il de la de la maitrise des loyers et surtout des charges ? (A ce sujet une association de locataires a attaqué en justice VILOGIA pour un report de charges abusif à hauteur de 2 000 000 €), ce n’est pas rien ! Qu’en sera –t-il aussi du maintien des conditions de vie des locataires, d’une gestion de proximité de qualité, de l’entretien et des investissements, de la préservation attributions des logements aux habitants de la ville de Montigny ? Quelle valeur ont les engagements pris ? Quel recours ? lorsque l’on constate que VILOGIA a supprimé les gardiens sur Roubaix  et tente de faire payer les locataires pour financer des agents de sécurité.

Ces questions sont légitimes et les locataires ont de bonnes raisons d’être inquiets si cette vente se réalise car d’une part ils n’ont pas été consultés et d’autre part ils vont être les premières victimes du bradage du patrimoine public. Les loyers vont servir à enrichir les banques pour rembourser un nouvel emprunt au lieu d’être utilisés pour réaliser l’entretien et les travaux nécessaires. Les seuls bénéficiaires vont être une nouvelle fois les banques au détriment des locataires.

En conséquence, en tant que représentant la CGT au sein de ce Conseil d’Administration, je vous demande expressément, Monsieur le Président, de renoncer à la vente du patrimoine d’AB-HABITAT situé sur la commune de Montigny les Cormeilles. Cette vente, si vous la décidez (et ce quelle que soit la SA retenue dont les pratiques n’ont rien à envier avec celles de VILOGIA), est contraire  aux intérêts des locataires et tourne le dos au développement d’un service public du logement.

Au nom de la CGT, je vote contre cette vente et je demande aux administrateurs d’en faire de même dans l’intérêt des locataires et de l’Office ainsi que pour la sauvegarde du service public. La CGT invite le Député-Maire à agir pour améliorer le financement du logement social notamment par le bais de l’aide à la pierre et des aides aux réhabilitations. »

Partager cet article

Repost0
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 20:07

M. DOUCET brade le logement social public au profit du privé

  vente-parisien.JPG

Lors du Conseil d'administration, M. Philippe DOUCET a fait voter le bradage des 632 logements sociaux de Montigny au profit de VILOGIA, une des branches de la famille MULLIEZ ( 1° rang des fortunes française et propriétaire d'AUCHAN entre autre) Cette entreprise gère 89000 logements situé surtout dans le nord de la France, son siège est situé à Villeneuve d'Ascq.

Malgré l'opposition

- des locataires venus manifestés

- du Conseil Municipal de Montigny lés Cormeilles

- du Comité d'Entreprise d'AB-Habitat

- des organisations syndicales

le Président d'AB-Habitat a décidé de brader à 71 millions d'euros ce patrimoine public alors qu'il a une valeur de 100 millions d'euros

Ce choix scandaleux sur la forme et le fond soulève également de nombreuses inquiétudes. Quelle valeur peuvent avoir les engagements de Vilogia :

- en matière de maitrise des loyers et des charges sachant que VILOGIA est attaquée par une association de locataire, la CNL, pour une report abusif de charges de 2 millions d'euros ? (http://www.lavoixdunord.fr/region/blanc-riez-une-association-de-locataires-attaque-vilogia-jna28b0n906649

- en matière de qualité de gestion de proximité lorsque l'on constate qu'à Roubaix VILOGIA a supprimé les gardiens et tente de faire payer les locataires pour financer des agents de sécurité ? La CNL et la CLCV appellent les locataires à s'y opposer. (http://www.nordeclair.fr/info-locale/pour-les-locataires-de-vilogia-la-securite-c-est-10-80-jna50b0n211549,

Nous espérons que le Député Maire de Montigny va engager les actions nécessaires avec les locataires pour tenter de casser cette vente scandaleuse du bien public en s'appuyant sur l'absence de concertation et les irrégularités.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 23:51

 

MONOPOLY2Le logement social n'est pas un jeu de MONOPOLY

 

Les locataires n'ont rien à gagner à la vente de leur logement

 

Jeudi 23 Mai se tient un Conseil Municipal à Montigny lés Cormeilles

 

Jeudi 30 Mai se tient le Conseil d'Administration d'AB-Habitat

 

La C.G.T. tient à rappeler son opposition à la vente de logements sociaux pour les raisons suivantes :

 

ðCela s’inscrit dans la mise en œuvre de la politique de désengagement de l'Etat en matière de financement du logement social, alors que l'Etat doit être le garant de la solidarité nationale.

 

ðCe sont les locataires qui vont être les premières victimes, leurs loyers vont servir à rembourser le nouvel emprunt aux banques pendant 30 ans, soit 50 ans au total au lieu de 30. En effet, une fois les emprunts remboursés l'argent des loyers sert à effectuer les nécessaires travaux de réhabilitation, il faudrait donc attendre des dizaines d’années pour effectuer les travaux de remise en état, à moins d’augmenter les loyers. Les seuls bénéficiaires vont être une nouvelle fois les banques au détriment des locataires.

 

ðIl est évident que, si ces logements sont repris par un autre bailleur disposant d'importantes capacités financières, c'est que ce bailleur aura fait des bénéfices sur le dos des locataires par un mode de gestion qui privilégie les résultats financiers au détriment de la satisfaction légitime des locataires passant souvent par la réduction des personnels de proximité, le manque d'entretien, de réparation, ....

 

ðCette vente va également être une mauvaise opération pour l'Office Public de l'Habitat, puisqu'un patrimoine d'une valeur de 100 millions

d'euros risque d'être vendu 70 millions. De même il est aberrant que l'Office se recroqueville sur Argenteuil Bezons le privant de possibilités de développement pour l'avenir. C'est d'autant plus stupide que le gouvernement s'apprête à faire voter une loi imposant des communautés d'agglomération d'au moins 200 000 habitants en 2015. La Communauté d'agglomération d'Argenteuil Bezons est donc appelée à s'agrandir et doit donc raisonner dans une perspective de s'étendre plutôt qu'à se recroqueviller sur seulement 2 villes.

 

De plus nous tenons à rappeler que la procédure de vente des logements de Montigny s'est faite en toute illégalité puisqu'elle a été décidée au cours d'un Conseil d'Administration où le projet de délibération a été remis sur table. Nous tenons à rappeler qu'il est interdit de faire voter une délibération remise le jour même du Conseil d'Administration. Par ailleurs le Comité d'Entreprise n'a pas été consulté préalablement ce qui constitue aussi une infraction susceptible de recours auprès des autorités compétentes.

 

Nous ne comprenons pas l’attitude du Député Maire de Montigny lés Cormeilles sur cette question. Il se contente de proposer un vœu sur cette vente au lieu d’agir avec les locataires pour que ces logements restent dans le service public au lieu de privilégier l’intérêt des banques.

 

Au lieu de tenter de privilégier tel où tel repreneur le Député Maire de Montigny ainsi que celui d'Argenteuil Bezons seraient mieux inspirés d'agir à l'Assemblée Nationale pour le financement du logement social.

 

Le logement social n'est pas un jeu de MONOPOLY

monopoly1.jpg

Non à la vente de logements sociaux

 

Partager cet article

Repost0
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 09:04

 

cadre reagissez 1Campagne lancée par l'UGICT-CGT

 

Aujourd’hui, il est demandé aux cadres d’atteindre des objectifs de rendements croissants, de relayer des décisions destructrices sur le plan économique et humain, d’être hautement qualifiés en acceptant des rémunérations inférieures, et le tout sans compter leurs heures. Or, l’encadrement est un des atouts majeurs dont dispose notre pays pour sortir de la crise économique et du management financier.

Cette campagne appelle les cadres à participer au syndicalisme comme ils participent au collectif de travail : de manière active et engagée.

 

A l'Office  cadres reagissez 2

 

Comme vous avez pu le remarquer, le syndicat C.G.T. intervient régulièrement pour que les cadres puissent jouer pleinement leur rôle et ne soient pas considérés comme de simples exécutants, mais pris en considération et associés à la définition des orientations.

 

Défendre le pouvoir d'achat.  

 


Dans le cadre de la NAO la C.G.T. s'est retrouvée seule à défendre le principe que les cadres, comme les autres salariés, ne devaient pas perdre de pouvoir d'achat (les pertes cumulées allant jusqu'à -7% depuis 2007) tout comme elle a agi pour la revalorisation des bas salaires. Les résultats financiers et le budget 2013 démontrent que l'Office dispose des moyens financiers pour répondre à ces légitimes revendications.

 cadres-reagissez-3.JPG

Nous regrettons que la FSU ait fait le choix de proposer des revendications salariales allant dans le sens de la perte du pouvoir d'achat. Rien que pour 2012, alors que les prix ont augmenté de 2%, la FSU revendiquait des augmentations de salaires de 1,5% pour les salaires bruts situés entre 2 301 € et 3 800 € et 0,5% pour les salaires situés au dessus (ce qui est même inférieur à ce qui a été obtenu pour les personnels de droit privé). Quand à leurs propositions pour les autres catégories de salaires, elles ne compensaient pas non plus les pertes de pouvoir d'achat depuis 2007. Nous regrettons aussi son refus de faire une assemblée générale des personnels et des propositions d’actions communes, ce qui va à l’encontre de la défense des intérêts des salariés. La C.G.T. a quand même réussi à faire accepter la proposition de consulter l'ensemble des personnels.

La C.G.T. considère que la non progression des salaires des cadres ne permet pas d'obtenir la revalorisation des bas salaires, au contraire, cela favorise le nivellement vers le bas. A l'Office la hiérarchie des salaires n'est pas très importante (de 1 à 4), il y a nécessité de tirer l’ensemble vers le haut.

 


Un véritable intéressement.  cadres-reagissez-4.JPG

 

Comme nous l'avons indiqué, du fait des retards pris pour lancer les négociations, l'intéressement ne pourra pas être effectif officiellement en 2013. Nous vous informons qu'actuellement les propositions de la direction se situent en moyenne autour de 500 € ce qui est ridiculement bas car l'intéressement correspond souvent à un 13° mois et la moyenne dans les SA HLM (les ESH) est de 1 650 €. Il reste encore du chemin à faire. En attendant, la C.G.T. revendique que la direction respecte son engagement de mettre en vigueur l’intéressement en 2013 par l’octroie d’une prime exceptionnelle dès cette année pour compenser le manque à gagner des personnels. Nous vous invitons à appuyer cette légitime revendication.

 

Reconnaissance des qualifications et du travail accompli  cadres-reagissez-5.JPG

 

Des discussions ont également lieu sur la révision des classifications pour certains emplois sous cotés, ou qui ont évolué depuis l'établissement de la grille de classification. Certains d’entre vous, cadres et responsables de service, nous ont fait part de leurs réflexions sur la classification des agents sous leurs responsabilités ou pour eux même afin de les revaloriser. Nous vous invitons à poursuivre et à nous transmettre vos réflexions afin qu'elles soient prises en compte par la direction.

 

La C.G.T. au service de TOUS

Comme vous avez pu le remarquer, la C.G.T. agit pour la défense des intérêts de TOUS, quelque soit son statut et son grade, en favorisant les convergences et en agissant pour obtenir une harmonisation par le haut. Nous vous invitons à vous impliquer dans ce sens et à rejoindre la C.G.T.

 

cgt-tous-les-salaries.jpg

 

Partager cet article

Repost0
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 23:51

Vente des logements sociaux

 

Que va privilégier le Député Maire de Montigny lès Cormeilles :

l’intérêt des locataires ou celui des banques ?

 

Le Président d’AB Habitat veut vendre les logements sociaux de Montigny.  Il a lancé une consultation et des candidats au rachat ont fait des offres. Le choix devrait se faire en avril.

     

La CGT tient à rappeler qu’elle est opposée à la vente de logements sociaux pour les raisons suivantes :

ð Cela s’inscrit dans la mise en œuvre de la politique de désengagement de l'Etat en matière de financement du logement social, alors que l'Etat doit être le garant de la solidarité nationale.

ð Ce sont les locataires qui vont être les premières victimes, leurs loyers vont servir à rembourser le nouvel emprunt aux banques pendant 30 ans, soit 50 ans au total au lieu de 30. En effet, une fois les emprunts remboursés l'argent des loyers sert à effectuer les nécessaires travaux de réhabilitation, il faudrait donc attendre des dizaines d’années pour effectuer les travaux de remise en état, à moins d’augmenter les loyers. Les seuls bénéficiaires vont être une nouvelle fois les banques au détriment des locataires.

ð Il est évident que, si ces logements sont repris par un autre bailleur disposant d'importantes capacités financières, c'est que ce bailleur aura fait des bénéfices sur le dos des locataires par un mode de gestion qui privilégie les résultats financiers au détriment de la satisfaction légitime des locataires passant souvent par la réduction des personnels de proximité, le manque d'entretien, de réparation, ....

 

ð On peut également s'interroger sur la mauvaise utilisation de l'argent public quand on voit qu'un patrimoine d'une valeur de 100 millions risque d'être vendu 70 millions.

La CGT regrette également l'opacité des positions du Député / Maire de Montigny et son inaction dans le cadre du financement du logement social. Dans l'intérêt de sa population, M. Jean-Noël CARPENTIER a le devoir et le pouvoir de s'opposer à cette vente en refusant la garantie d'emprunt et en agissant avec la population auprès de son collègue Député et Président d’AB Habitat, M. Philippe DOUCET.

 

Nous l'appelons également à agir concrètement au sein de la communauté d'agglomération et au Parlement pour le financement du logement social.

Nous invitons les locataires avec leurs amicales à se mobiliser et à interpeller le Député Maire, Jean-Noël Carpentier, pour qu'il agisse afin de privilégier l'intérêt des locataires au lieu de celui des banques.logt marchandise

 

 

Partager cet article

Repost0
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 22:48

8-mars-femmes.jpg

Partager cet article

Repost0
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 22:39

Petite enfance :

Pour un véritable service public

Pour la CGT, le développement massif de places d’accueil pour les jeunes enfants demeure une nécessité impérieuse ; dans notre pays il manque environ 400 000 places actuellement. L’accueil des enfants et des jeunes est au cœur de l’exercice du droit au travail des parents, particulièrement celui des femmes qui cessent massivement toute activité professionnelle à l’arrivée d’un enfant : sans mode d’accueil de qualité, difficile, voire impossible d’accéder à une activité professionnelle ou de s’y maintenir. C’est un élément constitutif de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

La CGT œuvre depuis toujours pour le développement et l’organisation d’un service public d’accueil diversifié, ouvert prioritairement à tous les enfants dont les parents travaillent ou sont en recherche d’emploi, en situation d’études ou de formation.

Ce service public doit intégrer l’accueil collectif et individuel, en rééquilibrant les politiques publiques vers les crèches collectives et les structures multi-accueil conformément aux vœux des parents salariés.

La qualité et la sécurité de l’accueil dues aux enfants passent par le travail en équipe dont la qualification et la professionnalisation sont des garanties.

 

Voir le site : "pas de bébés à la consigne"

 

http://www.pasdebebesalaconsigne.com/DOC/flyer_Forum_pasdeBBconsigne_23mars2013.pdf

http://www.pasdebebesalaconsigne.com/DOC/contribution_pasdeBBconsigne_consultation_modes_accuei.pdf

 


Donner votre avis pour faciliter et rendre accessible les modes de gardes des enfants

Différente solutions peuvent être envisagées

1 ) Mise en place d'un système de réservation en crèche associative à Argenteuil pour les personnels d'AB-Habitat. Comme pour la réservation de logement, l'Office pourrait réserver des places en crèche moyennant un financement.

 2) Mise en place de Chèque Emploi Services Universelles préfinancé par l'employeur (CESU). Par ce dispositif l'employeur peut financer des chèques pouvant servir à payer des structures d'accueil de jeunes enfants (crèches, garderies, ...), de centres de loisirs,

 

3) Avez vous d'autres propositions, lesquelles ..........................................................................................................................................

...............................................................................................................................................................................................................................................................

................................................................................................................................................................................................................................

 

Quelle solution répondrait le mieux aux besoins des personnels ?

 

Cochez la solution que vous préférez      

 

rsolution 1     rsolution 2     r solution 3

 

Retournez ce coupon à la CGT.

A partir de votre choix, votre syndicat CGT portera cette revendication auprès de la direction.

  garde enfant

 

Partager cet article

Repost0
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 21:39

    Solidaires pour vivre et travailler dans la tranquillité   

 

prison-pour-l-agresseur-copie-1.JPG

Partager cet article

Repost0
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 09:55

    

Un jeune du Val-d’Argent s’en est pris à deux agents de l’office HLM de sa cité qui refusaient de lui ouvrir un local où étaient entreposés des objets volés. Sa famille s’expose à une possible exclusion.

MAÏRAM GUISSÉ | Publié le 29.12.2012, 07h00

 Argenteuil, hier.  L’un des employés de l’office HLM AB-Habitat a été gazé sur son lieu de travail, dans cet immeuble de l’allée Paul-Eluard.

Argenteuil, hier.  L’un des employés de l’office HLM AB-Habitat a été gazé sur son lieu de travail, dans cet immeuble de l’allée Paul-Eluard. | (LP/M. G.)                                                                                                                  

Ce n’est pas une mais deux agressions de trop pour le personnel d’AB-Habitat (AB-H). Deux gardiens d’immeubles du quartier du Val-Nord, à Argenteuil, ont été violemment pris à parti mercredi.

 

Connu des services de police, l’agresseur souhaitait récupérer les clés d’un local technique où des objets volés avaient été trouvés. Mais l’agent de l’allée Paul-Eluard qu’il a interpellé à ce sujet refuse d’accéder à sa demande, le jeune homme, fils d’une famille de locataires de cette même cité, commence par le menacer, le 17 décembre. Sa manœuvre d’intimidation reste vaine.

 

Alors mercredi, en fin d’après-midi, il revient à la charge et gaze l’agent d’AB-H. Conséquence : la victime s’est vu prescrire un arrêt de travail de cinq jours. Ce même jour, le jeune homme se rend au domicile d’un deuxième gardien, en congé, vivant dans la rue Renoir, à quelques mètres de là. Sous les yeux de sa famille, le gardien est menacé avec un couteau… Son grand gabarit lui permet de faire face et de mettre en fuite le jeune homme, qui malgré cela, revient une heure plus tard.

Les deux gardiens d’immeubles ont déposé plainte. Une est en au commissariat d’Argenteuil pour tenter de retrouver leur agresseur, qui n’est pas réapparu depuis à son domicile.

 
Un risque de récidive

« Il est urgent que la police interpelle ce dangereux individu et le mette hors d’état de nuire, indiquent les représentants CGT du personnel d’AB-H. De son côté, la justice doit également agir avec célérité. » « Le métier de gardien d’immeuble est déjà difficile à exercer, alors il ne faut rien laisser passer, appuie Daniel Blanc, délégué du syndicat. Chaque fois qu’un agent du service public subit une agression, c’est la mission de service public qui est remise en cause. »

Outre la plainte au pénal, une autre a également été déposée au civil. Une procédure pour exclure la famille de l’agresseur a en effet été lancée par le bailleur qui gère 11000 logements sur Argenteuil, Bezons et Montigny-lès-Cormeilles. Si cette démarche n’est pas fréquente, elle est systématiquement utilisée lorsque des locataires ou leurs enfants sont à l’origine « d’actes de violence grave s ». Les 105 gardiens de l’office étant logés sur leur lieu de travail, le bailleur ne souhaite prendre aucun risque. « Nous soutenons parfaitement cette mesure, le jeune homme peut revenir et menacer à nouveau les gardiens, insiste Daniel Blanc. Les personnels de proximité méritent davantage de considération et de reconnaissance, pas seulement en parole mais aussi par des actes concrets. »

   

       

  Une dizaine de faits depuis début 2012

M. G. | Publié le 29.12.2012, 07h00

Pour lutter au mieux contre les actes de violence, l’office HLM AB-Habitat (AB-H) a mis en place un observatoire des faits d’insécurité en 2003. Un outil qui « permet d’analyser des données sur le nombre d’agressions et de trouver des solutions », expliquait Brahim Terki, directeur délégué aux affaires juridiques et à la tranquillité publique à AB-H, à la suite de l’agression d’un gardien d’immeuble à Bezons, en 2010. Ce dispositif est également un moyen de relever les zones où les problèmes sont récurrents sur le patrimoine de cet office HLM. En général, il s’agit des quartiers où il y a du trafic de drogue, comme au Colombier, à Bezons.

 

Des stages pour apprendre à gérer les conflits

Cette année, l’office HLM a relevé une petite dizaine d’agressions verbales et physiques considérées comme graves. Pour faire face à ce genre de situation, les gardiens d’immeubles suivent une fois par an un stage de « gestion de conflits ». Ils y apprennent les comportements à adopter pour désamorcer une situation de crise, comme prendre du recul, calmer le jeu quand les esprits s’échauffent… Mais ces exercices de mise en situation ne permettent pas de répondre à tous les cas de figure. Preuve en est avec les derniers événements survenus à Argenteuil. Ultime recours contre la violence pour AB-Habitat : la possibilité, en cas de faits graves commis par un locataire ou l’un de ses proches vivant avec lui, de demander leur expulsion du logement. Une procédure lancée dans le cas d’Argenteuil.

Le Parisien     

Partager cet article

Repost0
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 23:43

solidaire pour vivre dans la tranquillite

 

Deux gardiens agressés la même journée par le même individu.

 

Tout d'abord cet individu a aspergé le gardien avec une bombe lacrymogène parce que le gardien refusait de lui donner la clef d'un local dans lequel il avait été découvert des objets volés.

 

La seconde agression, le même individu a menacé avec un couteau pour la même raison un autre gardien à son domicile alors qu'il était en congé .  

 

Ce n'est pas tolérable !

Le syndicat C.G.T tient à témoigner de son soutien et sa solidarité à nos collègues agressés.

Nous tenons également à saluer leur sang froid et leur discernement face à cette situation.

Il est urgent que la police interpelle ce dangereux individu et le mette hors d'état de nuire. De son coté la justice doit également agir avec célérité et rapidité. Chaque fois qu'un agent du service public est agressé c'est la mission de service public qui est remise en cause.

Le syndicat C.G.T. avec les personnels se tient à la disposition des collègues agressés pour mettre en œuvre les initiatives nécessaires afin que de tels actes ne restent pas impunis. Chaque fois qu'un membre du personnel est agressé c'est l'ensemble de notre organisme qu'on agresse, nous devons donc répondre collectivement pour dénoncer et obtenir les sanctions nécessaires.

Ces regrettables événements nous rappellent qu'il est de plus en plus difficile d'exercer notre mission de service public dans cette société où progresse la violence, la précarité, le manque de repères.... Les personnels de proximité mériteraient davantage de considération et de reconnaissance, pas seulement en parole mais par des actes concrets.

Les personnels de proximité peuvent compter sur leur syndicat C.G.T. pour
- agir ensemble afin que chacun puisse travailler en toute sécurité
- être mieux reconnu pour le travail accompli

Le Syndicat CGT AB-Habitat

Partager cet article

Repost0
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 21:08

flambee loyers 

 

Alors que chaque jour nous constatons l'augmentation du chômage, de la précarité, la baisse du pouvoir d'achat M. Doucet a décidé d'augmenter les loyers en 2013 de + 2,5% malgré l'opposition des associations de locataires, des syndicats.

D'autres choix sont possibles et nécessaires.

 

Le Député serait mieux inspiré d'agir pour stopper le désengagement de l'Etat en matière de financement du logement social. Les moyens existent notamment en réorientant en faveur des bailleurs sociaux les avantages fiscaux dont bénéficie le privé.

 

Après les discours il faut passer aux actes voir articles :

Logement : des mesures insuffisantes à enrayer la crise

Logement : Des mesures qui vont dans le bon sens mais insuffisantes à enrayer la crise du logement

 

Stopper les nombreux gaspillages financiers provoqués par les choix du Président d'AB-Habitat :

 

Cela fait plus de 3 ans que la Résidence Bleue (le Centre d'hébergement d'urgence) est à l'abandon. Ce sont des centaines de milliers d'euros de manque à gagner pour l'Office. De plus cela prive les habitants en grande difficulté de bénéficier d'un lieu d'hébergement et d'accompagnement vers un logement durable. A cela s’ajoute les transferts de charges sur le dos des locataires, le coût de l’augmentation de la vacance des logements, le recours à des services externe comme la plate forme téléphonique, …. La suppression des gaspillages financiers permettrait d’obtenir les moyens de stopper la hausse des loyers.

 

 

Agissons pour le gel des loyers :

 

- en interpellant le Président d'AB-Habitat, M. Philippe Doucet, pour obtenir le blocage des loyers

 

- en signant la pétition de la CNL pour :

( Pétition logement : peser pour répondre aux besoins dès maintenant )

 

> le gel des loyers dans tous les secteurs locatifs ;

> la revalorisation immédiate des aides au logement ;

> l'arrêt de toutes les saisies, expulsions, coupures d'énergie et d'eau ;

> l'arrêt de la hausse des tarifs de l'énergie.

 



 

Partager cet article

Repost0
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 20:36

Attention DANGER

pour les personnels et les locataires

 

Depuis plusieurs mois les gardiens se plaignent de la dangerosité du produit VO7 mis en œuvre à l’Office pour nettoyer et désinfecter les containers et les vides ordures. Par ses délégués du personnel et lors du CHSCT la CGT a alerté la direction mais comme trop souvent pour les questions touchant la sécurité des personnels (amiante, sécurité incendie,...) la direction n'a pas voulu prendre en considération ces signalements des personnels et de ses représentants. Est ce ne nouvelle démonstration de son mépris pour les personnels en  général et pour les agents de proximité en particulier ?

 

Plusieurs gardiens ont ainsi signalé que le VO7a provoquait des nausées et qu'il n'est pas pratique à utiliser.  Par exemple, il n'est pas aisé d'ouvrir les doses avec des gants ce qui a provoqué plusieurs incidents (irritation de la peau et contact avec les vêtements de travail). L'information de la direction s’est limitée à signaler que ce produit est dangereux et à demander l'utilisation de gants.

 

Après nombres d’incidents et en l’absence de réponse de la direction, des gardiens se sont renseignés sur ce produit, ses dangers et les mesures de précaution à prendre. C'est ainsi qu'ils ont découvert la fiche de sécurité du VO7a indiquant l'ensemble des mesures de protection à prendre pour son utilisation que la direction a sûrement omis en toute connaissance de cause de mettre en œuvre.

 

  

VO 7 a : NOCIF et IRRITANT

 

Nocif par inhalation et ingestion pouvant entrainer une sensibilisation. Irritant pour la peau et comportant des risques de lésions oculaires graves. Provoque des brûlures. Peut provoquer des symptômes allergiques ou des difficultés respiratoires par inhalation.

  

Le secrétaire du CHSCT a déclenché le droit d'alerte.

L'inspection du travail a adressé une lettre à la direction démontrant les nombreuses infractions qu'elle a commis. Elle rappelle les obligations de l'employeur concernant les risques chimiques.

  

- L'employeur a une obligation d'évaluation des risques préalablement à l'utilisation du produit chimique 

  

- Le CHSCT est informé des résultats de cette évaluation des risques.

  

- Il appartient à l'employeur soit de supprimer ce risque, soit si celui ci ne peut pas être supprimé, de le réduire au maximum en le substituant par un produit moins dangereux.

  

- L'employeur a obligation en direction des salariés et du CHSCT :

    > d'information périodique et actualisée sur les agents chimiques

    > donner l'accès aux fiches de sécurité des agents chimiques

    > de formation et d'information des précautions à prendre

    > établir des notices de poste pour chaque poste de travail exposé à des agents chimiques

 

Appliquer le principe de précaution

 

S'il fallait respecter toutes ces obligations, il faudrait transformer les gardiens en cosmonautes pour nettoyer les containers et locaux vides ordures. Cela n'est pas fonctionnel et ne serait pas sans poser des questions pour les locataires. En effet si ce produit est dangereux pour les gardiens, il l'est aussi pour les locataires. Il serait nécessaire de les alerter dans la mesure où il est indiqué de bien ventiler pendant et après le traitement.

 

Face à cette situation, la CGT demande d'appliquer le principe de précaution et stopper l'utilisation de ce produit dans l'attente de la saisine du CHSCT pour étudier cette question et envisager son remplacement par un produit moins dangereux.

 

Faut-il attendre un accident pour réagir et faire respecter les textes 

  

Partager cet article

Repost0
28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 10:52

REVALORISATION DES SALAIRES

La mobilisation des personnels

avec la C.G.T. a payé.

Récoltons le fruit de nos actions

 

A la fin du mois, après les augmentations obtenues pour les personnels de droit privé, une large majorité des agents publics, (notamment les bas salaires) vont constater une augmentation sur leur fiche de paie. Cela va faire autant de bien qu’elle sera accompagnée de l’effet rétroactif à compter de janvier.

 

L’action a payé déjouant les tentatives de division

 

Rappelez vous la direction ne voulait pas entendre parler d’augmentation de salaire pour les agents publics alors qu’ils constituent + de 60% des bas salaires. La direction et la FSU signaient un accord que les personnels ont jugé inacceptable, les personnels décidaient de s’unir et d’agir déjouant toutes les tentatives de division

 

Grève et actions diverses et variées ont permis d’obtenir la réouverture des négociations et la revalorisation du régime indemnitaire.

 

Bien qu’insuffisantes au regard de la perte de pouvoir d’achat de 100 €, les augmentations obtenues des personnels du privé et du public représentent des avancées significatives.

 

Il est regrettable que certains aient préféré jouer la division car ensemble nous aurions certainement pu obtenir de meilleurs résultats pour tous (publics et privés)

 

Bravo et merci à tous ceux qui se sont impliqués dans les actions, qui ont fait le choix de la solidarité et de l’unité permettant d’aboutir à ces résultats. Certains ont même perdu de leur salaire en faisant grève dans l’intérêt de tous, nous tenons à les saluer et nous invitons tous ceux qui bénéficient du résultat de ces actions à les remercier chaleureusement.

Moralité

 

Nous travaillons tous au service des locataires et nous devons être traités avec équité. Restons unis et solidaires !

 

« Celui qui combat peut perdre,

celui qui ne combat pas a déjà perdu »

(B. Brecht)

Partager cet article

Repost0
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 08:00

Résultats de la réouverture des négociations

La mobilisation des personnels avec la C.G.T. paie !

 

Stopper la baisse du pouvoir d'achat pour TOUS LES PERSONNELS

 

Face à la perte de pouvoir d’achat de 100 € de l’ensemble des personnels, la C.G.T. a demandé que soient négociées des augmentations pour stopper la baisse du pouvoir d’achat de TOUS LES PERSONNELS (privé et public). La direction a refusé de renégocier l’accord qu’elle a signé avec la FSU pour apporter des améliorations et réduire la perte de pouvoir d’achat des salariés du privé. Elle a voulu limiter le champ de la négociation qu’aux augmentations de salaires pour les agents publics.

 

Durant les négociations, ensemble, nous avons fait valoir qu’il serait équitable et juste d’accorder la même augmentation de salaires pour les agents publics que celle accordée aux personnels sous statut privé, puisqu’ils subissent sensiblement la même baisse de leur pouvoir d’achat.

 

Suite aux discussions la direction a proposé de revaloriser le régime indemnitaire des agents publics de la façon suivante (voir au verso le nouveau montant du régime indemnitaire par emploi en 2012):

Catégorie 1 - niveau 1

Catégorie 1 - niveau 2

Catégorie 2 - niveau 1 et 2

Catégorie 3 et 4

55 €

45 €

35 €

0 €

Nous avons obtenu ensemble que cette augmentation ait un effet rétroactif à compter de janvier.

 

Nous regrettons que la direction souhaite réduire ou exclure de cette augmentation les agents bénéficiant d'un régime indemnitaire supérieur à celui correspondant au mini de leur emploi.

 

Cette réouverture de négociation a permis d’obtenir une rallonge prés de 50 000 € pour augmenter les salaires. C’est le résultat de la mobilisation des personnels avec la C.G.T. puisque dans l’accord signé entre la direction et la F.S.U., les agents publics ne devaient avoir aucune augmentation en 2012 (parmi eux 64% des bas salaires de l’Office). La mobilisation des personnels a permis des avancées significatives, bien qu’insuffisantes.

 

Nous tenons à remercier et à féliciter tous ceux qui d’une manière ou d’une autre se sont impliqués pour la revalorisation des salaires de TOUS LES PERSONNELS. Parmi eux certains ont même eu une retenue de salaires en faisant grève.

 

Tirons les enseignements tous ensemble !

Grâce à notre solidarité, notre détermination, notre persévérance nous avons pu contrecarrer toutes les manœuvres de division et réaffirmer que nous sommes tous au service des locataires, quelque soit notre statut, et que nous voulons être traités avec équité. Ce résultat démontre également que les personnels ont eu raison de considérer le projet d’accord de la NAO inacceptable et qu’en agissant on pouvait obtenir la réouverture des négociations.

 

Poursuivons le combat pour le pouvoir d’achat.

Les organisations syndicales ont interpellé le nouveau gouvernement pour revendiquer le SMIC à 1700 € et augmenter la valeur du point dans la fonction publique (bloqué depuis plus de 2 ans). Nous espérons que le changement annoncé ne sera pas vide de sens et que cela passera par des actes concrets permettant une autre répartition des richesses. Cela passe nécessairement par une revalorisation significative du SMIC et de la valeur du point dans la fonction publique.

 

 

nouveau-ri.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 10:16

 M. DOUCET anticipe l'arrivée de M. Hollande ? Il prévoit la poursuite de la politique de Sarkozy et du désengagement de l'Etat en matière de logement. Le changement ne sera donc pas pour maintenant en matière logement.

 

vente-montibny-gazette.jpg

 

 10-Mars-Non-Expulsions 7353

Partager cet article

Repost0
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 10:12

  IMG_7278.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La mairie de Montigny nie être associée au projet de vente des logements sociaux d’AB Habitat

(9/03/2012 09:41)

Alors que le président de l’agence AB Habitat, Philippe Doucet, a annoncé vouloir vendre 632 logements sociaux situés à Montigny-lès-Cormeilles, en concertation avec la mairie de la commune [voir notre article], cette dernière écrit dans un courrier adressé aux locataires qu’ « à aucun moment, la ville de Montigny n’a été associée au projet ». Des déclarations qui viennent contredire les propos de maire d’Argenteuil qui évoquait un dialogue avec la municipalité.

 La mairie de Montigny de désolidarise de la décision d’AB Habitat de vendre 632 logements sociaux. Evoquant « une décision soudaine et unilatérale », la municipalité explique ne jamais avoir « été associée au projet ». Un courrier a ainsi été envoyé aux locataires de l’agence par le maire pour leur signifier sa « volonté de maintenir ce patrimoine dans le logement social de qualité et accessible au plus grand nombre ».

La mairie déclare souhaiter « préserver avant tout l’intérêt de chaque locataire ». Elle explique ainsi être déterminé à ce que « le niveau des loyers reste identique et que les services rendus aux locataires ne soient pas diminués ». Enfin, la municipalité précise qu’elle a contacté les représentant des locataires siégeant au conseil d’administration d’AB Habitat pour réclamer que « les locataires de Montigny soient associés, en toute transparence, à l’ensemble des décisions que l’office envisage de prendre ».



http://www.vonews.fr/article_16733
©vonews - Mar 2012
 

 

 

Partager cet article

Repost0
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 20:40

8-mars-2012 7191  Déterminés - Solidaires - Unitaire  -  

 

Forte mobilisation des personnels pour dénoncer l'austérité et les discriminations du projet d'accord qui conduit à la baisse du pouvoir d'achat et au blocage des salaires pour une large majorité des personnels. (voir en images 8-mars-2012 8-mars-2012 )

 

Le matin nous avons rencontré le Directeur Général. Nous lui avons rappelé que

- 64% des bas salaires ne vont avoir aucune augmentation en 2012 pour la 2° année consécutive

- l'Office dispose des moyens pour répondre aux légitimes revendications

   

Le Président, Philippe Doucet, n'a pas entendu l'appel des personnels et n'a pas donner d'orientations pour répondre aux revendications des personnel. Le directeur est donc venu à cette réunion les mains vides !

  

L'assemblée des personnels a donc décidé de développer les initiatives dans la ville, auprès des locataires,...chaque jeudi et ponctuellement sur un quartier, une gare, un marché....

  

Restons solidaires et unitaires pour obtenir une revalorisation des salaires pour tous et être reconnu pour le travail accompli.

 

Ne tombons pas dans le piège de division de la direction et ne nous laissons pas berner par des mesquineries pour tenter de monter les uns contre les autres.

 

 

egalite-H-F.jpgJournée Internationale des Droits des Femmes

 

Une centaine de roses ont été remises aux femmes de l'Office qui ont apprécié cette attention.

 

Elles ont également été sensibles au fait que cela s'inscrivait dans le cadre de l'action pour la revalorisation des salaires d'autant qu'elles sont les premières victimes des bas salaires.

 

Elles ont également apprécié qu'il ne s'agissait pas que de discours mais avec des propositions concrètes comme la revalorisation des emplois "féminisés"(agent de proximité dans les antennes mais également les emplois administratifs au siège.  Elles sont également consciente que la lutte pour l'égalité et mettre fins aux disparités (privés/publics - administratifs/techniques) dans les différents domaines

cela permet que tout le monde y gagne.

 

Partager cet article

Repost0