Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ensemble

Rechercher

Privatisation

Afficher l'image d'origine

6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 23:38

Dominique Mariette s’insurge : vente des 632 logements d’AB-Habitat à Montigny-les-Cormeilles à une entreprise privé

La CGT AB-Habitat, des locataires et des élus de Montigny qui ont remis une pétition de plus de 250 signatures à Philippe Doucet, président d’AB-H, de la communauté d’agglomération d’Argenteuil-Bezons (CAAB) et député-maire (PS) d’Argenteuil, dénoncent une vente bradée au profit des banques mais au détriment des locataires et du développement de l’office (Un patrimoine d’une valeur de 100 M€ va être vendu 71 M€). Cette délibération qui provoqué l’ire de Jean-Noël Carpentier, le député-maire (MUP) de Montigny qui souligne que « La décision et la logique impulsée par M. Doucet sont contestables sur le fond et sur la forme. Le logement n’est pas une marchandise. Le préfet a son mot à dire et veillera, j’en suis sûr, à l’intérêt général », tout en précisant « que les voies de recours avec les locataires vont être examiné ».

Dominique Mariette s’insurge dans une lettre ouverte contre le bailleur AB-Habitat dits « sociaux » et contre les élus de la CNL, organisation à laquelle il appartient « censé défendre l’intérêt des locataires » qui a voté également en faveur de la vente des 632 logements d’AB-Habitat à Montigny-les-Cormeilles à l’entreprise privé (VILOGIA),lors du dernier Conseil d’administration qui s’est tenu le 30 mai dernier.

ps : la CGL (Confédération Générale du Logement a voté contre la vente des logements sociaux)

 

Ci-dessous, la lettre ouverte : 

Dominique MARIETTE
2 Rue Rouquès
95100 Argenteuil
06.99.49.98.64.
MDommarie@aol.com

                                                                                                                 LETTRE OUVERTE

                                               Argenteuil le 04.06.13.

A Messieurs les administrateurs de la Confédération Nationale du Logement élus au CA d’AB-Habitat, Le 30 mai dernier, le Conseil d’Administration du bailleur de logements dits « sociaux » AB-Habitat, a voté la vente de ses logements sis à Montigny-les-Cormeilles. Chacun des membres de ce CA a pris ses responsabilités. Je m’étonne simplement par cette lettre ouverte du vote des élus de la CNL, organisation censée défendre les locataires et à laquelle j’appartiens. Comme si, tôt ou tard, cette vente n’allait pas se retourner contre les locataires de Montigny. A ce sujet, j’approuve totalement les termes de la prise de position ci-dessous de la CGT d’AB-Habitat faite par son représentant Serge DUPAU. Messieurs, vous avez cru aider les locataires d’Argenteuil-Bezons via la perspective des fonds que cette vente apportera. Mais opposer les locataires, les diviser, tôt ou tard se retournera contre tous. Ce qui est vrai au niveau de la société l’est également au niveau du logement. Cette prise de position n’est pas digne de notre organisation. Recevez, Messieurs, les salutations d’un locataire d’AB-Habitat d’Argenteuil, membre de l’Amicale CNL de Joliot-Curie,

M. Dominique MARIETTE

PS. Ci-dessous, texte de la prise de position de M.DUPAU, administrateur CGT

 

Conseil d’Administration d’AB HABITAT du 30 mai 2013

 Intervention de Serge DUPAU administrateur représentant la CGT

« Que vous le vouliez ou non vous vous apprêtez à brader une partie du patrimoine d’AB HABITAT situé sur la commune de Montigny les Cormeilles (632 Logements) à une entreprise privé. Il s’agit de VILOGIA, une branche de la famille MULLIEZ (1er rang des fortunes françaises), qui a priori a fait la meilleure offre de rachat pour 71 277 100 €. C’est ’une Société Anonyme d’HLM que l’on désigne maintenant sous le nom d’ESH : entreprise sociale pour l’Habitat. Cette entreprise gère 89 000 logements et son siège est à Villeneuve d’Ascq dans le Nord et a 4 bureaux en région parisienne (Paris, Tremblay en France, Issy les Moulineaux et Brétigny sur Orge). Question proximité, on peut faire mieux !

Dans ces conditions qu’en sera-t-il de la de la maitrise des loyers et surtout des charges ? (A ce sujet une association de locataires a attaqué en justice VILOGIA pour un report de charges abusif à hauteur de 2 000 000 €), ce n’est pas rien ! Qu’en sera –t-il aussi du maintien des conditions de vie des locataires, d’une gestion de proximité de qualité, de l’entretien et des investissements, de la préservation attributions des logements aux habitants de la ville de Montigny ? Quelle valeur ont les engagements pris ? Quel recours ? lorsque l’on constate que VILOGIA a supprimé les gardiens sur Roubaix  et tente de faire payer les locataires pour financer des agents de sécurité.

Ces questions sont légitimes et les locataires ont de bonnes raisons d’être inquiets si cette vente se réalise car d’une part ils n’ont pas été consultés et d’autre part ils vont être les premières victimes du bradage du patrimoine public. Les loyers vont servir à enrichir les banques pour rembourser un nouvel emprunt au lieu d’être utilisés pour réaliser l’entretien et les travaux nécessaires. Les seuls bénéficiaires vont être une nouvelle fois les banques au détriment des locataires.

En conséquence, en tant que représentant la CGT au sein de ce Conseil d’Administration, je vous demande expressément, Monsieur le Président, de renoncer à la vente du patrimoine d’AB-HABITAT situé sur la commune de Montigny les Cormeilles. Cette vente, si vous la décidez (et ce quelle que soit la SA retenue dont les pratiques n’ont rien à envier avec celles de VILOGIA), est contraire  aux intérêts des locataires et tourne le dos au développement d’un service public du logement.

Au nom de la CGT, je vote contre cette vente et je demande aux administrateurs d’en faire de même dans l’intérêt des locataires et de l’Office ainsi que pour la sauvegarde du service public. La CGT invite le Député-Maire à agir pour améliorer le financement du logement social notamment par le bais de l’aide à la pierre et des aides aux réhabilitations. »

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Office Public AB-Habitat - dans Au sein de l'Office
commenter cet article

commentaires