Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Rechercher

 

 

19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 20:36

Attention DANGER

pour les personnels et les locataires

 

Depuis plusieurs mois les gardiens se plaignent de la dangerosité du produit VO7 mis en œuvre à l’Office pour nettoyer et désinfecter les containers et les vides ordures. Par ses délégués du personnel et lors du CHSCT la CGT a alerté la direction mais comme trop souvent pour les questions touchant la sécurité des personnels (amiante, sécurité incendie,...) la direction n'a pas voulu prendre en considération ces signalements des personnels et de ses représentants. Est ce ne nouvelle démonstration de son mépris pour les personnels en  général et pour les agents de proximité en particulier ?

 

Plusieurs gardiens ont ainsi signalé que le VO7a provoquait des nausées et qu'il n'est pas pratique à utiliser.  Par exemple, il n'est pas aisé d'ouvrir les doses avec des gants ce qui a provoqué plusieurs incidents (irritation de la peau et contact avec les vêtements de travail). L'information de la direction s’est limitée à signaler que ce produit est dangereux et à demander l'utilisation de gants.

 

Après nombres d’incidents et en l’absence de réponse de la direction, des gardiens se sont renseignés sur ce produit, ses dangers et les mesures de précaution à prendre. C'est ainsi qu'ils ont découvert la fiche de sécurité du VO7a indiquant l'ensemble des mesures de protection à prendre pour son utilisation que la direction a sûrement omis en toute connaissance de cause de mettre en œuvre.

 

  

VO 7 a : NOCIF et IRRITANT

 

Nocif par inhalation et ingestion pouvant entrainer une sensibilisation. Irritant pour la peau et comportant des risques de lésions oculaires graves. Provoque des brûlures. Peut provoquer des symptômes allergiques ou des difficultés respiratoires par inhalation.

  

Le secrétaire du CHSCT a déclenché le droit d'alerte.

L'inspection du travail a adressé une lettre à la direction démontrant les nombreuses infractions qu'elle a commis. Elle rappelle les obligations de l'employeur concernant les risques chimiques.

  

- L'employeur a une obligation d'évaluation des risques préalablement à l'utilisation du produit chimique 

  

- Le CHSCT est informé des résultats de cette évaluation des risques.

  

- Il appartient à l'employeur soit de supprimer ce risque, soit si celui ci ne peut pas être supprimé, de le réduire au maximum en le substituant par un produit moins dangereux.

  

- L'employeur a obligation en direction des salariés et du CHSCT :

    > d'information périodique et actualisée sur les agents chimiques

    > donner l'accès aux fiches de sécurité des agents chimiques

    > de formation et d'information des précautions à prendre

    > établir des notices de poste pour chaque poste de travail exposé à des agents chimiques

 

Appliquer le principe de précaution

 

S'il fallait respecter toutes ces obligations, il faudrait transformer les gardiens en cosmonautes pour nettoyer les containers et locaux vides ordures. Cela n'est pas fonctionnel et ne serait pas sans poser des questions pour les locataires. En effet si ce produit est dangereux pour les gardiens, il l'est aussi pour les locataires. Il serait nécessaire de les alerter dans la mesure où il est indiqué de bien ventiler pendant et après le traitement.

 

Face à cette situation, la CGT demande d'appliquer le principe de précaution et stopper l'utilisation de ce produit dans l'attente de la saisine du CHSCT pour étudier cette question et envisager son remplacement par un produit moins dangereux.

 

Faut-il attendre un accident pour réagir et faire respecter les textes 

  

Partager cet article

Repost0

commentaires