Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Rechercher

 

 

9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 00:00

Nous tenons à vous informer que les personnels de l’Office ont décidé en assemblée générale de déposer un préavis de grève pour le Jeudi 11 Février pour:

- une revalorisation des salaires pour tous

- l'harmonisation des droits par le haut entre les personnels

- stopper la casse du Service Public

 

Nous vous communiquons ci après le texte de la lettre adressée à M. Philippe DOUCET qui décrit les raisons qui ont conduit les personnels à prendre cette décision.

 

Dans le cadre de cette journée d'action, la CGT organise une assemblée des personnels à 11 H.

Cette assemblée générale sera suivi à 12H30 d'un barbecue solidaire dans la cour de l'Office où vous êtes cordialement invités.

Ce barbecue est financé par les 1 000 € que l'Office a du verser à la CGT suite à sa condamnation par le tribunal administratif pour non respect des procédures en matière de recrutement.

 

L'après midi sera agrémentée d'initiatives, des décorations seront effectuées (Cliquez ci après: http://cgtopihlm.free.fr/D%c3%a9corations%20pour%20le%20service%20public.pdf les affiches regroupant les thèmes des revendications)

 

Nous sommes à votre disposition pour tout renseignement complémentaires.

 


Monsieur Philippe Doucet, Président d'AB-Habitat,

 

Comme nous vous avons informé les personnels de l'Office AB-Habitat se sont prononcés en Assemblée Générale pour le dépôt d’un préavis de grève pour le Jeudi 11 Février suite au résultat des négociations dans le cadre des Négociations Annuelles Obligatoires.


Les personnels tiennent à exprimer leur écœurement, leur colère, mais aussi leur révolte après avoir pris connaissance du projet présenté par la direction. La surprise a été d'autant plus grande, que lors de la dernière séance de négociation, avait été convenu un projet d'accord que nous jugions pouvant être acceptable par les personnels. Ce revirement du directeur brise la confiance qui s'était construite au fur et à mesure des négociations.

C'est fort regrettable pour la qualité du nécessaire dialogue social. A priori le directeur ne semble pas disposé à nous rencontrer dans le cadre de ses obligations suite au préavis de grève déposé. Nous le regrettons mais cette attitude est significative de son choix de provoquer un conflit au lieu d'établir un véritable dialogue sociale. A cela s'ajoute un délit d'entrave au droit syndical, suite au refus d'autorisation d'absence donné à un agent devant participé à une formation syndicale. Ce délit d'entrave, commis délibérément en toute illégalité, nous conduit à saisir les autorités et les juridictions compétentes.


Les personnels ont aussi vivement réagi lorsqu'ils ont découvert, que pour les personnels de droit privé ayant une ancienneté de moins de 6 mois et pour les personnels de droit public, l'augmentation annuelle ne serait que de 0,25% soit entre 38 € et 102 € pour l'année !!!


Cette situation est d'autant plus inacceptable, que suite au changement de statut en EPIC, l'Office fait des économies sur les salaires puisqu'il bénéficie désormais des réductions de cotisations "Fillon". Cela représente plus de 400 000 € d'économie sur la masse salariale par an.


Les personnels veulent également dénoncer la politique clientéliste de la direction, qui joue sur la division et refuse d'harmoniser les droits entre les personnels de droit privé et ceux du public. Des disparités existent en matière de salaires et en avantages sociaux. Il nous semble qu'il est essentiel qu'il y ait de l'équité, des garanties individuelles et collectives d'un haut niveau pour tous les personnels, afin que l’accomplissement de notre mission de Service Public, ne pâtisse pas de logiques d’opposition et de mises en concurrence stériles dont le locataire finit toujours par en payer le prix.

 

Cette situation nous semble en contradiction avec les déclarations que vous avez faites en qualité de Maire lors de vos vœux où vous déclariez: " La République n’est pas simplement une série de lois qui organisent les pouvoirs publics. Ce n’est pas un décor pour une action brutale et sans pensée. C’est d’abord et avant tout une manière exigeante de voir, de comprendre et de vivre la société française. C’est considérer que rien ne se construit sur l’injustice, l’égoïsme, les discriminations, qu’on n’arrive nulle part en opposant les citoyens les uns aux autres. Jean Jaurès - qui ne reconnaissait qu’une seule race, l’Humanité - porta haut une définition de la République qui demeure à mes yeux pleinement d’actualité : “Je n’ai jamais séparé la République, disait-il, des idées de justice sociale, sans lesquelles elle n’est qu’un mot”. Nous considérons que le Service Public fait parti des outils indispensables pour mettre en œuvre les valeurs de la République.


Dans le même temps, au-delà des discours, la direction engage l'Office dans un processus qui nous conduit à fonctionner comme une Société Anonyme HLM. Et vous n’ignorez pas que ces organismes ont désormais pour objectif clairement affiché, la presse s’en étant fait largement écho dernièrement, de s’extraire du Mouvement HLM pour s’engager dans la voie d’une fiscalisation de leur activité comme de simples marchands de biens. Ainsi dans notre organisme, cela se traduit à la fois en matière de gestion du personnel mais également en modifiant, par petites touches et de façon insidieuse, le contenu de sa mission de Service Public, en considérant de plus en plus le logement comme une simple marchandise et les locataires comme des clients.

 

Face à cette situation nous demandons à vous rencontrer rapidement afin de vous exprimer les réactions des personnels sur ce projet d'accord et d'éviter qu'un conflit se développe à l'Office dans les jours et semaines à venir.

 

Comptant sur l'attachement à notre Office et à sa mission auprès des locataires.

 

CGT AB-Habitat

Partager cet article

Repost0

commentaires