Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ensemble

Rechercher

Privatisation

Afficher l'image d'origine

9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 22:23

Manuel Valls déclare la guerre à la Fonction publique territoriale 

 

Après le verdict des urnes et la claque assenée au pouvoir en place, la nomination du Premier ministre la semaine dernière a constitué une véritable déclaration de guerre adressée par le président de la République au monde du travail. 

 

Le nouveau chef du gouvernement poursuit la fuite en avant en lançant l’offensive en particulier contre la Fonction publique territoriale. 

Des coupes supplémentaires de 10 milliards sont annoncées dans les dotations aux collectivités. 

La réduction de moitié des régions est programmée d’ici 2017. 

La suppression des conseils généraux est annoncée pour 2021. 

Ces mesures ont pour objectif fondamental de réduire les dépenses publiques afin de baisser le niveau de la participation des entreprises et du capital au financement de notre modèle social, de ses services publics, de son système de protection sociale. 

Manuel Valls reprend ainsi les vieilles recettes austéritaires de ses prédécesseurs Ayrault et Fillon. 

Déjà utilisées par Margaret Thatcher et plus récemment en Grèce, en Espagne et au Portugal, elles 

ont fait la preuve de leur inefficacité économique, de leurs effets dévastateurs pour la cohésion sociale et la situation des plus fragiles. 

Couplées à la métropolisation, la réforme des régions et la suppression des conseils généraux affaiblissent la démocratie et le service public de proximité. Se poursuit ainsi le dessein si cher aux sociaux libéraux visant la construction d’une Europe fédérale, structurée en fonction des impératifs de la guerre économique mondialisée. 

 

Une fois de plus, personnels et usagers sont placés autoritairement devant le fait accompli. Ils feront 

une fois encore les frais de réformes dont la seule visée est financière, au détriment des besoins de 

service public et des conditions d’emploi des agents. 

L’heure est donc à la mobilisation la plus large possible de tou-te-s celles et ceux qui refusent cette régression en termes de démocratie, de service public, de vivre ensemble. 

 

La marche du 12 avril contre l’austérité, pour l’égalité et le partage des richesses, constitue une première étape importante en ce sens. La Fédération CGT des Services publics renouvelle son appel à investir fortement cette initiative. 

Elle appelle également ses adhérents, et plus largement les personnels territoriaux, à agir massivement le 1er mai dans les manifestations interprofessionnelles et le 15 mai lors de la journée d’action pour les salaires et l’emploi dans la Fonction publique à l’appel des organisations CGT, CFTC, FSU, Solidaires, Unsa, CFDT et FA-FPT. 

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Office Public AB-Habitat - dans Défense Services Publics
commenter cet article

commentaires