Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ensemble

Rechercher

Privatisation

Afficher l'image d'origine

18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 22:14

 

cgt.jpgLes syndicats CGT et UGICT-CGT des personnels :

- des villes d'Argenteuil et de Bezons,

- de la Communauté d'Agglomération Argenteuil-Bezons

- d'AB-Habitat

 

 

 

  Argenteuil le 16 septembre 2011

 

Lettre ouverte à :

 

M. Philippe DOUCET :

Maire d'Argenteuil

Président de la Communauté d'Agglomération Argenteuil Bezons

Président d'AB Habitat

 

M. Dominique LESPARRE:

Maire de Bezons

Vice Président de la Communauté d'Agglomération Argenteuil Bezons

Vice Président d'AB-Habitat

 

Messieurs,

 

Les syndicats CGT et UGICT-CGT des personnels des villes d'Argenteuil, Bezons, de la Communauté d'agglomération Argenteuil Bezons et d'AB-Habitat, tiennent à vous interpeller sur la situation des agents dont vous êtes les employeurs.

 

 

Soucieux de la défense des salariés dans un contexte de baisse de pouvoir d'achat, de réduction des dépenses publiques, de remise en cause de l'accès aux droits pour tous ( santé, logement, éducation, protection sociale,...), nous condamnons la politique du gouvernement qui ne fait qu'accentuer la dégradation des conditions de vie, les inégalités.

 

 

Vous exprimez régulièrement votre opposition à cette politique et vous formulez des propositions visant le progrès social, la réduction des inégalités notamment par la défense des services publics sur notre secteur.

 

 

Vous savez que le Service Public ne peut s'accomplir d'une manière satisfaisante qu'avec des agents en nombre suffisant, formés, reconnus dans leurs compétences et rémunérés correctement. C'est pourquoi nous sommes amenés à vous faire part des légitimes revendications des personnels placés sous votre responsabilité.

 

 

La question des salaires est au cœur de leurs préoccupations quotidiennes. Cette question est d'autant plus importante, qu'en 10 ans, la valeur du point dans la fonction publique a perdu 10% de pouvoir d'achat et que les agents subissent un blocage des salaires. Il leur est de plus en plus difficile de se nourrir, se soigner, se loger, d'éduquer les enfants... les fins de mois sont de plus en plus insoutenables.

 

 

Sur le territoire, ce sont près de 4000 agents concernés répartis sur 4 collectivités. La création de l’agglomération, dont l’objectif est d’harmoniser la qualité du service public et d’offrir une meilleure qualité de prestations aux habitants d’Argenteuil, Bezons, a mis en exergue des disparités importantes entre les salariés des villes d’Argenteuil, Bezons, de l’agglomération et d’ABH

 

Il nous semble donc indispensable d'aller dans le sens d'une harmonisation par le haut des salaires, des acquis sociaux dans nos collectivités dans un esprit de justice sociale élémentaire.

 

Nous vous communiquons les revendications communes des salariés de ces administrations :

 

Halte à la baisse du pouvoir d'achat

Les salariés revendiquent une augmentation de 100 € par mois. Pour les personnels de droit public cela peut se réaliser dans le cadre de la revalorisation des régimes indemnitaires.

Harmonisation des acquis par le haut

 

- Un alignement par le haut des régimes indemnitaires dans la transparence et l'équité

 

- Une participation de l'employeur de 50% au coût de la mutuelle afin de favoriser l'accès aux soins pour tous

 

- le développement des chèques restaurant à tous les salariés qui le souhaitent et qui ne fréquentent pas les restaurants municipaux. Une participation de l'employeur de 60% pour une valeur du chèque restaurant à 7,50 €

 

 

Les moyens existent pour satisfaire ces revendications. Il s'agit de choix politiques. Pour cela, des budgets combatifs doivent être défendus :

 

- en refusant de payer les intérêts indus des emprunts toxiques

 

- en luttant contre les désengagements de l'Etat dans de nombreux domaines (éducation, santé, logement, sport-culture, transport, environnement, enfance et petite enfance.....

 

- en s'opposant au gel des dotations globales de fonctionnement et la suppression de la taxe professionnelle

 

- en stoppant les gaspillages financiers et humains

 

- etc

 

 

Une gestion locale progressiste ne peut se traduire par le choix mortifère entre augmentation de la pression fiscale et réduction des moyens consacrés au service et à l’emploi public.

 

Dans ce contexte de remise en cause du pacte républicain, les exécutifs locaux ont une responsabilité historique.

 

 

Dans le cadre du vote des budgets 2012, la désobéissance républicaine est nécessaire. Les collectivités doivent refuser le diktat du gouvernement et du patronat. Pour cela les exécutifs, doivent voter des budgets de combat et de progrès social garantissant la pérennité des missions et de l’emploi public, y compris si cela se traduit par le vote de budgets en déséquilibre.

 

 

Le gouvernement et ses représentants locaux doivent être ainsi placés devant leurs contradictions : c’est bien sur eux et non sur les élus locaux que doit peser la responsabilité des conséquences de la réforme territoriale et de son pendant financier sur le service public local.

 

 

Quant à nous, nous poursuivons et développons nos combats pour dénoncer la politique de ce gouvernement et de sa majorité consistant à geler les salaires, les dépenses publiques ce qui accentue les inégalités en appauvrissant, non seulement les populations les plus fragiles, mais aussi celles qui étaient jusqu’à maintenant préservées.

 

 

Nous poursuivons nos luttes pour la revalorisation des salaires de l'ensemble des salariés et de l'augmentation de la valeur du point de l'indice dans la Fonction publique avec l'intégration des primes dans le salaire sans négliger pour autant les revendications locales.

 

 

Nous comptons également agir pour imposer que la seule "règle d'or" qui vaille, soit la justice sociale en taxant la spéculation financière.

 

 

Nous vous informons que dans le cadre de la journée nationale d'action du 11 octobre nous envisageons de déposer un préavis de grève comportant entre autre les revendications locales énoncées ci dessus. Nous vous appelons à nous rencontrer afin d'apporter des réponses concrètes aux revendications des salariés dont vous avez la responsabilité.

 

 

Comptant sur votre volonté de dialogue et de mise en œuvre d'une politique répondant aux besoins de la population et aux revendications légitimes des personnels, soyez assuré, Messieurs de notre détermination pour agir dans ce sens.

 

Les secrétaires des syndicats CGT et UGICT-CGT des personnels des villes d'Argenteuil et de Bezons, de la Communauté d'Agglomération Argenteuil-Bezons et d'AB-Habitat

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT territoriaux Argenteuil Bezons, CAAB, AB-Habitat - dans Mobilisations
commenter cet article

commentaires