Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ensemble

Rechercher

Privatisation

Afficher l'image d'origine

19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 23:48

Maison des syndicats 95: on avance mais la lutte continue…

10405229_10202908690430303_2227194930629803629_n
Le Rassemblement Unitaire et Massif ce matin du 19 décembre 2014 devant le Conseil Général a été efficace et déterminant pour que le Président du Conseil Général propose aux syndicats de la maison départementale le texte provisoire suivant :
« Le Président invite les représentants de la maison des syndicats à démarrer des négociations formelles sur l’avenir de la maison des syndicats.

Dans ce cadre, il s’engage à ne pas donner suite à la procédure de résiliation….
Et à ne pas solliciter auprès des autorités compétentes l’expulsion des occupants.

Il propose la constitution d’un tour de table avec……. Pour pouvoir pérenniser cette maison.
Cette rencontre sera fixée d’un commun accord dès le début de la semaine prochaine ».

Nous sommes dans l’attente du texte définitif.

Nous actons l’abandon de la procédure de résiliation des conventions d’occupation des locaux ainsi que l’engagement du conseil général de ne procéder à aucune expulsion des syndicats, à compter du 15 février 2015.

Nous actons également l’organisation d’une réunion, dès la semaine prochaine, avec les représentants du Conseil Général, des collectivités territoriales du département et les organisations syndicales afin de pérenniser la maison des syndicats et son activité.

Nous restons vigilants car le Conseil Général ne nous garantit pas la prise en charge des frais de fonctionnement de la maison des syndicats (200 000 € par an.)

Nous pouvons concevoir que les frais de fonctionnement de la maison des syndicats soient mutualisés mais nous exigeons que le Conseil Général se porte garant de cette opération.

Un grand merci à toutes et à tous pour votre engagement qui a favorisé la forte mobilisation unitaire des syndiqués du Val d’Oise et a permis cette première victoire. La bataille continue…..

Nous vous tiendrons informés des suites données par le Conseil Général et des actions à suivre.

En attendant nous vous souhaitons de joyeuses fêtes de fin d’année.

Vive la Solidarité, vive la Fraternité et vive la CGT !

Les syndicats du Val d'Oise bloquent l'accès au Conseil général (Vidéo)

Rédigé le 19/12/2014 - 3 Commentaires

Impossible pour les employés de l'hôtel du département de se rendre dans leurs bureaux. Ce vendredi, à 7h30, les salaries ont trouvé les portes des grilles d'accès cadenassées. Les syndicats font barrage. Une escalade dans le conflit qui les opposent au Président du Conseil général sur la vente de la maison des syndicats, propriété du département. En milieu de matinée, le barrage a été levé : les négociations reprendront dès janvier.

 "On voudrait rentrer s'il vous plait, on travaille ici", lance une petite dame devant les grilles du bâtiment de l'hôtel du département, barrées par un cordon de syndicalistes aux gilets jaunes marqués du logo de la CGT. "Personne ne rentre, on vient défendre notre maison des syndicats que veut vendre le Conseil général", répond un syndicaliste. "On sera là le temps qu'il faut", enchaîne un autre.

Plus loin un petit groupe d'employés du Conseil général manifeste son incompréhension à une jeune syndicaliste venue leur distribuer des tracts. "On est pris en otage !", lance une salariée. "Je suis là depuis 7h20. Vous avez le droit de manifester, on a le droit de travailler", rebondit sa collègue. "On lutte pour sauver la maison des syndicats. On exerce notre liberté, la vôtre aussi, c'est aussi votre maison des syndicats, des syndicats qui vous défendent".

À 9h00, personne ne passe toujours pas la grille principale. Pas même les élus venus participer à la dernière séance de l'année. "C'est une atteinte aux libertés du travail des employés, réagit le conseiller général Daniel Desse. Chacun son rôle, ils ont leur liberté d'expression mais là il y a une atteinte à la liberté fondamentale de travailler".

"
Il y a une escalade parce que l'on ne nous écoute pas", réagit Olivier Dacheux, porte parole de l'intersyndicale. On montre le rapport de force, on nous a pris pour des imbéciles. On a donc décidé de tout bloquer. On nous pousse dans nos derniers retranchements. Le 16 février, on n'est plus chez nous alors nous ne cèderons pas. Il faut sécuriser la maison [des syndicats] et sanctuariser notre financement".

À 9h30, les syndicalistes maintenaient le blocus. Leurs représentants étaient en discussion avec les services du Conseil général qui, de leur côté, espéraient pouvoir tenir la dernière séance de l'année.

 Certains employés ont tout de même réussi à rentrer. "Un collègue a escaladé les grilles", s'amuse une employée .

9h45, les représentants des syndicats rentrent dans les locaux du Conseil général, Arnaud Bazin président du département les précède. Des discussions vont débuter. Une poignée d'élus a réussi à rentrer.

En milieu de matinée, les syndicats sont ressortis de cette réunion. Ils décident de lever le barrage, après avoir reçu l'assurance qu'ils ne seraient pas expulsés de la maison après le 16 février. Des négociations reprendront dès janvier pour trouver une issue favorable au contentieux.

 

Les syndicats assiègent les locaux du conseil général

Daniel Pestel | 19 Déc. 2014, 10h04 | MAJ : 19 Déc. 2014, 13h59
 
0
 RÉAGIR
9 
Cergy, le 19 décembre. (.)Cergy, le 19 décembre. (.) le parisien

Les syndicats du Val-d’Oise bloquent les accès au conseil général depuis très tôt ce vendredi matin. A grand renfort de feu de palettes et de banderoles, ils empêchent la tenue de l’assemblée plénière des 39 élus du département, qui devait débuter à 9 h 30.

Les syndicats réclament « la sanctuarisation de la Maison des Syndicats » propriété du conseil général à Cergy, occupée gratuitement depuis 36 ans par les organisations représentant les salariés. Un coût de fonctionnement évalué à 200 000 € par an. Le conseil général à la recherche d’économie a signifié aux syndicats depuis l’été dernier qu’il comptait mettre un terme à la convention qui arrivera à échéance le 16 février. Le département demande aux syndicats de libérer les lieux pour qu’il puisse vendre les locaux.

VIDEO. Val-d'Oise : les syndicats assiègent les locaux du conseil général

 

> Restez informés ! Inscrivez-vous gratuitement aux newsletters et alertes du Parisien

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Office Public AB-Habitat - dans Mobilisations
commenter cet article

commentaires