Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ensemble

Rechercher

Privatisation

Afficher l'image d'origine

25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 06:53

affiche Agissons ensemble pour que la Direction, la Police prennent les dispositions nécessaires pour que les personnels et les locataires puissent vivre et travailler dans la tranquillité

 


Paru dans le Parisien du 24/04/2014

La cité Champagne d'Argenteuil sous tension

Incendies volontaires, vitres brisées, parkings détériorés... Depuis dix jours, le quartier est complètement dégradé. Les habitants sont inquiets.

Maïram Guissé | Publié le 24 avril 2014, 07h00

Argenteuil, hier. Selon plusieurs témoignages de riverains de la cité Champagne, des jeunes commettraient les dégradations en réaction à une décision du bailleur : Ab-Habitat n’a pas attribué un local promis à un habitant du quartier.

Argenteuil, hier.Selon plusieurs témoignages de riverains de la cité Champagne, des jeunes commettraient les dégradations en réaction à une décision du bailleur: Ab-Habitat n’a pas attribué un local promis à un habitant du quartier. (LP/M.G.)

 

 

La montée de la violence inquiète les habitants de la cité Champagne à Argenteuil. Certes, ils ne sont pas directement visés, mais ils subissent les nombreuses dégradations commises dans le quartier. Mardi soir, l'Amicale des locataires, présidée par Patricia Doherty, s'est réunie en urgence. « Les locataires sont excédés », confie-t-elle. 

Depuis plus d'une semaine, pas un jour et pas une nuit ne passe sans qu'il y ait de détériorations de biens dans ce quartier niché sur les hauteurs de la ville. « Cette nuit encore, ils ont couché un pylône électrique par terre. Avant cela, ils ont cassé les barrières de parking, mis le feu à la loge du gardien... », détaille Patricia Doherty. « La semaine dernière, des vitres et des portes d'entrée ont été brisées, deux pylônes d'éclairage de 10 m de haut ont été couchés : il faut le faire ! ajoute une locataire. La porte d'un box de garage a été incendiée. Où allons-nous ? Quel sera le prochain acte de délinquance ? »

Les conséquences, notamment quand il s'agit de départs d'incendie, auraient pu être très graves. Mais qui en veut donc aux habitants de cette cité ? D'après nos informations, les vandales visent l'office HLM Ab-Habitat (Ab-H). Deux jeunes du quartier, dont l'un est d'ailleurs en procès avec Ab-H pour avoir agressé un gardien, devaient avoir un local pour ouvrir une crêperie. Mais la semaine dernière, les responsables d'Ab-H n'ont pas voulu signer le bail. Les clés avaient été remises, mais depuis, les serrures ont été changées.

« L'office n'a pas tenu sa promesse. Mais attention, ce ne sont pas ces deux personnes qui sont à l'origine de ces dégradations, mais des jeunes du coin en colère », insiste Patricia Doherty, qui avait soutenu le projet d'ouverture de ce commerce dans la cité. La CGT d'Ab-H s'était de son côté clairement opposée à l'attribution de ce local. Pour le syndicat, le président de l'office d'alors, l'ancien maire (PS) Philippe Doucet, tentait « d'acheter la paix sociale en pleine campagne électorale ».

Hier, des médiateurs urbains étaient présents dans le quartier. La situation reste tendue. « Dans ce quartier, on se sent complètement abandonnés, confie un jeune. Il n'y a rien pour nous. Ce local, c'était un peu comme une lumière. Ces violences, même si je ne suis pas d'accord, c'est une manière d'exprimer une révolte, une incompréhension. Je pense qu'elles s'arrêteront quand les promesses seront tenues. »

L'amicale des locataires a contacté l'office HLM et le maire (UMP) Georges Mothron. « Mais cela n'a rien donné, soupire Patricia Doherty. C'est inquiétant car on nous a déjà dit que l'été serait chaud. » Un dispositif policier a été mis en place. Joint par téléphone, l'office n'a pas été en mesure de répondre à nos questions.

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Office Public AB-Habitat - dans Au sein de l'Office
commenter cet article

commentaires