Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ensemble

Rechercher

Privatisation

Afficher l'image d'origine

14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 14:54

Comment bénéficier d'une aide au logement ?

Le Monde.fr | 12.08.2014 à 17h09 • Mis à jour le 12.08.2014 à 17h11

Le logement représente souvent un gouffre financier pour les jeunes. Si l'on se fie aux données dont dispose l'Union nationale des étudiants de France (UNEF),  le loyer représentait 55 % du budget annuel des moins de 30 ans en 2013. Parfois mal connues, des aides à destination des jeunes les plus en difficulté pour joindre les deux bouts existent. Tour d'horizon avec Lemonde.fr.


  • Les aides au logement de la CAF

Lorsque vos ressources sont modestes, vous pouvez bénéficier d'une aide financière de la caisse des allocations familiales (CAF) pour payer votre loyer. Trois aides – non cumulables – existent actuellement : l'aide personnalisée au logement (APL), l'allocation de logement familiale (ALF ) et l'allocation de logement sociale (ALS).

L'aide à laquelle les étudiants ont le plus souvent recours est l'allocation de logement social (ALS). Selon les chiffres de la CAF, ils étaient environ 619 000 jeunes a en bénéficier en 2013. Elle concerne les jeunes célibataires sans enfant et dont le studio ou l'appartement relève du parc privé.

Environ 103 000 étudiants perçoivent l'APL. Cette aide est destinée aux  locataires d'un logement conventionné par l'Etat, telles que les résidences universitaires et les habitations à loyer modéré (HLM). Elle présente la spécificité d'être versée directement au propriétaire qui déduit son montant de votre loyer. 

En revanche, seuls 7 317 étudiants reçoivent une allocation de logement familiale (ALF). Rien d'étonnant, puisque celle-ci s'adresse aux locataires mariés et/ou ayant une personne à charge (enfant ou autres).

 

Quelles conditions remplir pour être éligible aux aides de la CAF ?

- Bénéficier d'un titre ou d'un droit de séjour si vous n'êtes pas un ressortissant français

- Ne pas avoir un lien de parenté direct avec le propriétaire

- Etre titulaire de votre bail. Autrement dit, celui-ci doit être à votre nom

- Votre logement doit respecter certaines normes de sécurité et de salubrité : une surface d'au moins 9 m², une arrivée d'eau potable, la présence d'un chauffage, d'un évier et d'un WC.

- Le logement doit être occupé au moins 8 mois par an.

- Enfin, vos ressources (salaire, pension alimentaire, bourse et autres revenus imposables) doivent être inférieures à un certain montant. A titre d'exemple, pour une personne seule qui habite en Ile de France, elles ne peuvent excéder 13 600 euros par an, soit 1 133 euros par mois. Vous ne pouvez donc pas en bénéficier si vous touchez le SMIC, qui s'élève à 1450 euros brut par mois. Attention, il ne s'agit pas du revenu de vos parents, qui n'influe aucunement sur votre éligibilité à l'aide.

 

Quel montant ?

Le montant des aides varie en fonction de vos ressources, du prix de votre loyer, du lieu de votre logement et de multiples autres critères, mais dépasse rarement les 250 euros par mois. Le site internet de la CAF propose un simulateur permettant d'évaluer le montant auquel vous pouvez prétendre.


  • Les avances loca-pass

L'avance Loca-pass s'adresse aux étudiants boursiers et aux jeunes de moins de 30 ans en formation professionnelle, en CDD ou en stage de trois mois minimum. Ces derniers peuvent bénéficier d'un prêt à taux zéro pour financer le dépôt de garantie qu'exigent les propriétaires lors de la signature d'un bail. Pour recevoir cette aide, il suffit de faire une demande auprès de l'organisme Action logement, autrefois baptisée « 1% logement » et dont la principale mission consiste à aider les salariés du privé dans leurs parcours résidentiel. Celui-ci peut vous prêter jusqu'à 500 euros, que vous devrez ensuite rembourser à hauteur de 20 euros par mois minimum.

Les jeunes de moins de 30 ans qui comptent s'installer dans une résidence universitaire ou une HLM peuvent également demander une Garantie Loca-pass, toujours auprès du même organisme. Action logement s'engage à prendre en charge, pendant neuf mois maximum, le paiement de votre loyer (2000 euros par mois maximum) si vous rencontrez des difficultés financières passagères. Bien évidemment, vous serez tenu de rembourser vos dettes en cas d'impayés.


  • La clé (caution locative étudiante)

La caution locative étudiante est un dispositif lancé en 2013 par l'Etat. Il vise à faciliter l'accès au logement des étudiants (étrangers y compris) sans caution familiale. C'est l'Etat qui se porte garant du jeune, à hauteur de 700 euros par mois maximum. En échange, l'étudiant s'engage à verser chaque mois auprès des gestionnaires du dispositif un montant équivalent à 1,5 % de son loyer. Il devra également rembourser ses dettes en cas d'impayés.


  • Les aides parisiennes

Paris logement

 La Ville de Paris verse 95 euros maximum par mois aux étudiants boursiers qui résident dans la capitale et en font la demande. Pour cela, il faut simplement se rendre à la section d'arrondissement du centre d'action sociale. Il vous sera demandé une pièce prouvant l'attribution d'une bourse sur critères sociaux pour l'année scolaire en cours.

L'aide à l'installation dans un logement pour les étudiants (Aile). 

 Depuis 2012, la ville de Paris offre également un chèque de 900 euros aux étudiants boursiers qui viennent de s'installer dans un logement de la capitale, autre que ceux proposés par les résidences universitaires. Ce montant doit leur permettre de s'équiper en meubles et en électroménager. Pour bénéficier de la prestation, il suffit de remplir le dossier de l'Aile et de l'accompagner d'une copie du bail à son nom, d'un justificatif de domicile et d'un Revenu d'identité bancaire.

 

  • Emma Paoli

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Office Public AB-Habitat - dans Actualités logement
commenter cet article

commentaires