Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ensemble

Rechercher

Privatisation

Afficher l'image d'origine

10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 07:00

 

M.G. | Publié le 10.12.2012, 07h00

 

 

Après le rallye — qui devrait reprendre au — dans les rues de Bezons, pour apposer des pancartes à l’endroit même où des propriétaires louent des logements « indignes », la distribution de Boutins d’or aux communes et bailleurs qui ne respectent pas la loi SRU imposant un quota minimal de 20% de logements sociaux dans chaque ville, la commune de Bezons continue de se mobiliser sur la question de l’habitat.


Ce soir, la municipalité communiste organise, dans la salle Aragon, les rencontres du logement, en partenariat avec le collectif du logement du Val-d’Oise. « Six mois après le changement de majorité au gouvernement, quelles mesures ont été prises pour résorber la crise du logement? » résume-t-on en mairie.

La semaine dernière encore, la ministre Cécile Duflot en appelait à réquisitionner les logements vacants de l’Eglise, s’attirant les foudres des représentants des associations catholiques. Plus que la situation de Bezons, ou près de 3000 demandes sont en attente et du département où environ 30000 dossiers doivent être étudiés, l’idée de ce rendez-vous est de se pencher sur la problématique au niveau national. « Nous voulons mettre toutes les informations en perspectives et réfléchir avec le public », précise la municipalité. L’ancienne ministre déléguée au Logement sous Bérégovoy puis secrétaire d’Etat dans le même domaine sous Lionel Jospin, Marie-Noëlle Lienemann, sera présente afin de « faire le point sur les premières mesures du nouveau gouvernement », précise la ville qui a également invité le responsable de la Confédération nationale du logement (CNL) de la région, Michel Mittenaere.

Rencontres du logement, ce soir, 20 heures, espace Aragon, 44, rue Francis-Pressensé.

Le Parisien

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Office Public AB-Habitat - dans Actualités logement
commenter cet article

commentaires