Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Rechercher

 

 

31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 18:13

affiche-amiante.jpg

 

 

Nous avons alerté la Direction sur les dangers que représentent les travaux d'ouverture du mur entre les locaux du siège et ceux de l'ancienne Caisse d'Epargne du fait de la présence d'amiante dans les faux plafonds du siège. En effet les vibrations occasionnées par ces travaux risquent de provoquer des poussières contenant des fibres d'amiantes et leur dispersion dans l'atmosphère des bureaux. Cette situation est aggravée par le fait que l'Office est équipée d'une ventilation mécanique favorisant la dispersion dans l'ensemble des locaux des poussières d'amiante au travers des faux plafonds non étanches. Malgré ce risque et le rappel de la réglementation dans ce domaine la direction a fait le choix de faire exécuter les travaux durant le pont sans prendre l'ensemble des mesures de prévention obligatoires. Nous avons alerté le Président, Philippe Doucet, l'ensemble des administrateurs qui ont laissé faire cette situation faisant courir un risque de contamination à l'amiante des personnels et toutes personnes pénétrant dans les locaux.

 

Vous trouverez ci dessus la fiche de signalement d'un danger grave et imminent provoquant l'exercice du droit de retrait

 

Signalement d'un danger grave et imminent

DROIT de RETRAIT

 

La réglementation (loi no 82-1097 du 23 décembre 1982) a reconnu à tout salarié un droit d'alerte et de retrait face à un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé.

Face à un danger grave et imminent, le salarié signale immédiatement à l'employeur ou à son représentant toute situation de travail, dont il a un motif raisonnable de penser qu'elle présente un danger grave et imminent pour sa vie et sa santé (C. travail, art. L. 231-8).

L'employeur ou son représentant ne peut demander au salarié de reprendre son activité dans une situation de travail où persiste un danger grave et imminent.

 

Organisme: AB-Habitat

39 Bd Léon Feix 95100 Argenteuil

Localisation du risque

Bureaux du siège situés au 39 Boulevard Léon Feix 95100 Argenteuil

 

Postes de travail concernés :

L'ensemble des locaux

 

Agents exposés au danger :

- L'ensemble des agents travaillant au siège

- Les personnes susceptibles de pénétrer dans les locaux.

 

Nom des autorités qui ont été alertées :

M. Philippe REVE, Directeur Général ainsi que M. Philippe DOUCET, Président, le Président du CHSCT, M. Claude COTREL, le Médecin du Travail, Mme Florence KONFE, les membres du Conseil d'Administration, l'inspection du travail, la CRAMIF, par un courrier de la CGT AB-Habitat daté du 26 octobre 2011 et courriels.

 

Description du danger grave et imminent encouru :

Présence d'amiante dans les faux plafonds des bureaux.

Des travaux de percement d'un mur pour créer un passage entre les locaux du siège d'AB Habitat et les locaux de l'ancienne Caisse d'Epargne ont été réalisés entre le 29 Octobre 2011 et le 2 Novembre 2011 sans que l'ensemble des mesures de prévention n'aient prises pour éviter la propagation de poussières d'amiante dans les faux plafonds non étanches des bureaux.

Ces travaux ont occasionné des vibrations pouvant provoquer la dispersion de poussières contenant des fibres d'amiante et une infiltration dans les bureaux par l'intermédiaire des faux plafonds qui ne sont pas étanches. Ce risque est d'autant plus élevé du fait de la présence d'une ventilation mécanique favorisant la dispersion et l'aspiration des poussières d'amiante au travers des faux plafonds de l'ensemble des bureaux du siège.

Ce risque nécessite un contrôle de présence d'amiante dans l'ensemble des locaux d'AB-Habitat.

Les résultats doivent être portés à la connaissance des personnels et de toute personne susceptibles de pénétrer dans ces locaux avant d'entrer dans les locaux.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires