Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Rechercher

 

 

2 janvier 2007 2 02 /01 /janvier /2007 00:00

Quelques chiffres du mal logement dans le Val d’Oise

DE PLUS EN PLUS DE DEMANDEURS, DE MAL LOGES

27500 demandeurs de logements (représentant prés de 70 000 personnes)

       dont 36% sont hébergés

LOGEMENTS INDIGNES

20214 logements désignés potentiellement indignes

PRODUCTION DE LOGEMENTS INSUFFISANTE

Construction de 4000 logements alors que le projet de schéma directeur d’Ile de France estime à 7000 logements à construire chaque année dans le VO

DES LOGEMENTS NE CORRESPONDANT PAS AU DEMANDES

Moins de 25% des logements construits sont destinés aux familles modestes alors qu’elles représentent 2/3 des demandeurs de logement.

EPURATION SOCIALE – ACCELERATION DE LA PENURIE

5000 logements sociaux prévus à la démolition

ICADE SPECULE SUR LE LOGEMENT SOCIAL

Icade veut supprimer du parc social 8000 logements sociaux

APARTHEID SOCIAL

Seules 13 communes du Val d’Oise sur 185 accueillent 60% du parc social. La moitié des communes ne disposent d’aucun logement social

DES MAIRES HORS LA LOI

29 communes ne respectent pas l’obligation de construire au moins 20% de logements sociaux

FLAMBEE DES LOYERS

Plus de 75% des bailleurs appliquent des augmentations de loyers supérieures au taux maxi des recommandations ministérielles

BAISSE DES CREDITS POUR REHABILITER

Baisse des crédits pour réhabiliter les logements

       en 2005 : 2218 logements réhabilités

       en 2006 : seulement 820 logements

Les crédits du Conseil Général pour réhabiliter sont passés de 2,7 millions d’euros en 2005 à 1,7 millions d’Euros en 2006 soit une baisse de 47%

L’ETAT ENCOURAGE LES EXPULSIONS

Expulsions :

      + 6% du nombre de décisions accordant le concours de la force publique

      + 33% des interventions effectives de la force publique

      Baisse de 46% du montant des indemnités payés par l’Etat aux bailleurs

UNE LOI TOUJOURS PAS APPLIQUEE : UN SITUATION QUI S’AGGRAVE

Aires pour les gens du voyage :

La loi voté en 2000 impose la création de 1035 places sur le VO. Au 31/11/06 il n’y a que 74 places en service sur les 218 existantes. Seulement 156 créations de places sont envisagées à court terme

LE DEVELOPPEMENT DE LA MARCHANDISATION DU LOGEMENT SOCIAL

A cela s’ajoute l’explosion des charges (prix des énergies), des charges répercutées sur les locataires non conformes avec la loi (gardiennage), l’APL qui a été réduit de 10% ces dernières années, le développement de bidonvilles, marchandisation du logement social, le manque de transparence des commissions d’attribution, l’absence de concertation, le désengagement de l’Etat, une loi sur le droit au logement opposable inapplicable, la privatisation des OPHLM…   

Partager cet article

Repost0

commentaires