Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ensemble

Rechercher

Privatisation

Afficher l'image d'origine

2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 00:00

  L’OPIHLM augmente encore les loyers de 1,9% en 2009 : réagissons !

 

Le Conseil d’Administration de l’OPIHLM Argenteuil Bezons, sous la présidence de M. Philippe DOUCET, vient de voter une augmentation des loyers de 1,9% pour 2009. Seuls les représentants des locataires CNL ont voté contre.

 

La CGT tient à dénoncer cette nouvelle augmentation abusive des loyers qui s’ajoute à la flambée des loyers de  + 21% en 5 ans par M. MOTHRON. Avec l’arrivée d’une nouvelle majorité, nous pensions qu’une autre politique serait menée en la matière, tenant compte de la situation des locataires et en agissant pour obtenir les moyens nécessaires afin de répondre à leurs besoins. Cette augmentation ne tient aucun compte des difficultés des locataires qui voient chaque jour leur pouvoir d’achat diminuer notamment avec le poids du loyer et des charges qui ne cessent de croitre.

 

Cette nouvelle augmentation contribue à mettre en œuvre la politique de marchandisation du logement social du gouvernement qui tente d’imposer aux bailleurs sociaux de faire financer la politique du logement par les locataires. Par le biais des augmentations de loyers, mais également des ventes des HLM, le gouvernement impose aux bailleurs de dégager des excédents afin de constituer des fonds propres pour construire, réhabiliter,…. Pendant ce temps, l’Etat baisse le budget 2009 du logement de 7%, supprime les aides pour les réhabilitations, réduit le nombre de constructions…. alors que les besoins de logements de qualité à un prix abordable sont immenses. En revanche, l’Etat n’hésite pas à financer les banques qui ont contribué à la crise financière en spéculant.

 

Au lieu d’agir contre cette politique le Président de l’OPIHLM, Philippe DOUCET, préfère l’accompagner au détriment de l’intérêt des locataires, des demandeurs de logements. Cette décision est en contradiction avec ses discours et ses objectifs (améliorer l’entretien, la qualité de service, modération des loyers, construction de 1000 logements,….).

 
Il refuse de rembourser les 200 000 € qu’a coûté aux locataires le transfert du service municipal du logement à l’Office (ce qui diminuerait de 20% cette hausse des loyers)

 
Il stoppe le projet de construction rue AG Belin pour refaire le projet ce qui va occasionner du retard et des frais d’architecte,

Il négocie
(mal) un avenant de l’ANRU du Val d’Argent qui occasionne un déficit de plus de 5 millions d’euros (dont 300 000 € pour construire un hôtel d’entreprise) qui seront pris sur les loyers des locataires, l’Office reconstruit moins de logement qu’il démolit, ….


le bâtiment sinistré rue G Péri
depuis plusieurs années, suite à l’incendie, est toujours à l’abandon.…..


les crédits
pour le gros entretien et les grosses réparations baissent de 40%.

 

 

C’est inacceptable et scandaleux. L’argent des locataires ne doit pas servir à palier au désengagement de l’Etat.

 

La CGT tient à dénoncer cette situation et appelle au rassemblement le plus large possible de tous ceux qui sont attachés au droit au logement pour agir afin d’obtenir les moyens de répondre aux besoins des locataires et des 6000 demandeurs de logement de notre ville.

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Office Public de l'Habitat Argenteuil Bezons - dans Au sein de l'Office
commenter cet article

commentaires