Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Rechercher

 

 

16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 00:00
Voir les tracts suivants:
- en direction des usagers: link
- en direction des personnels: link


Des Services publics se mobilisent

Dans la Fonction publique, les organisations CGT (Union générale des fédérations de fonctionnaires, Fédération de l’ensignements de la recherche et de la culture, Fédération nationale des travailleurs de l’état pour les fonctionnaires, Services publics, Equipement, Finances), FSU et Solidaires appellent les agents à une journée de grève le 21 janvier, jour de l’examen par le Sénat du projet de réforme territoriale.

Les syndicats veulent également s’opposer à la loi dite de mobilité et des parcours professionnels, votée fin juillet 2009 et qui remet en cause, de fait, la garantie de l’emploi pour l’ensemble des fonctionnaires.

Les trois fédérations de la fonction publique CGT, FSU et Sud exigent ainsi dans leur préavis :
- le retrait des projets actuels de réforme territoriale et de suppression de la taxe professionnelle ;
- le maintien et le renforcement des garanties statutaires pour assurer aux citoyens un service public égalitaire, ce qui passe notamment par l’abrogation de la loi dite de mobilité ;
- un vaste débat citoyen, avec les personnels et les usagers, sur l’organisation des missions publiques en préalable à toute réforme ;
- une refonte de la fiscalité locale permettant le financement pérenne des missions et de l’emploi, et la résorption des inégalités de ressources entre collectivités ;
- le rattrapage des pertes de salaire et l’augmentation significative de la valeur du point d’indice ;
- une loi de titularisation pour les près de 30% d’agents non titulaires de la Fonction publique territoriale.



En tant que salariés de l'Office et en tant qu'usagers nous sommes tous concernés par ces réformes. C'est la raison pour laquelle la C.G.T. vous invite à participer à cette action.

 

Face aux désengagements de l'Etat en matière de logement, les collectivités locales et les locataires sont de plus en plus amenés à compenser cette baisse.

 

Pour atteindre les objectifs en matière de construction et de réhabilitation:


-  la communauté d'agglomération s'est engagée à verser plusieurs millions sur 5 ans, ce qui n'est pas sans conséquences sur l'augmentation des impôts que devront subir les habitants.


- de son coté l'Office est amené également à augmenter les loyers afin de constituer des fonds propres pour pouvoir financer ces opérations. Ce sont donc les familles modestes qui pallient au désengagement de l'Etat censé être le garant de la solidarité nationale.


Si ces réformes voyaient le jour cela diminuerait encore davantage les ressources des collectivités pour répondre aux besoins des habitants. Notre organisme disposerait encore moins de moyens pour fonctionner et serait dans l'incapacité d'accomplir sa mission de service public, de permettre l'accès au logement de qualité pour tous et à un prix abordable. Il devra tenter de faire des économies au détriment des locataires et des personnels.

 

Mais au-delà, cela conduirait à réduire les activités de services publics locaux (crèches, centre de santé, culture, sport, loisirs, l'action sociale, .... ) Il est donc nécessaire d'agir avant qu'il ne soit trop tard !!!!!


Le service public local est un facteur de cohésion sociale. Il fait une large place à la redistribution sociale et territoriale à travers ces principes:


- égalité d'accès et de traitement

- continuité et accessibilité des services rendus aux usagers;

- péréquation tarifaire

- obligation de fourniture


 

Les besoins fondamentaux et l'égal accès de tous les individus doivent être satisfaits sur l'ensemble du territoire: telle est la conception qui fonde l'utilité sociale du service public local.

 

Le service public local, c'est un bien public commun ! Ensemble, usagers, élus locaux, personnels, agissons !
Chiffre desengagement Etat

Partager cet article

Repost0

commentaires