Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Rechercher

 

 

14 décembre 2019 6 14 /12 /décembre /2019 18:15
 

 

Un nouveau cortège a défilé samedi dans le Grand centre de Cergy pour tenter d’interpeller encore une fois les habitants, alors que la participation aux défilés du 17 décembre s’annonce importante.

 Une nouvelle manifestation contre la réforme des retraites était organisée ce samedi à Cergy au départ de la maison des syndicats. Une nouvelle manifestation contre la réforme des retraites était organisée ce samedi à Cergy au départ de la maison des syndicats. LP/Marie Persidat

 

« Nous voulons toucher le plus de monde possible, c'est pourquoi nous marchons jusqu'au centre commercial des 3 Fontaines. » Pour la seconde fois en cinq jours, une manifestation contre la réforme des retraites a traversé le quartier Grand centre de Cergy ce samedi et début d'après-midi. Ils étaient plus d'une centaine, répondant à l'appel de l'intersyndicale CGT, FO, FSU et Sud, à chanter des slogans et brandir des banderoles pendant que les habitants se rendaient aux Trois fontaines pour leurs courses de Noël.

L'objectif : mobiliser le plus de citoyens possible, salariés du public ou du privé, en prévision du mouvement du mardi 17 décembre. La participation à ce nouveau temps fort s'annonce déjà importante. Les syndicats ont déjà commencé à réserver des autocars pour acheminer les manifestants depuis le Val-d'Oise.

« Il y a de plus en plus de précarité partout »

« Nous en sommes déjà à onze cars complets rien que pour la CGT », explique Nathalie Desjacques, secrétaire générale de l'union départementale 95 CGT. « Et lundi nous allons en réserver d'autres. Je crois que le mouvement risque d'être aussi fort que celui du 5 décembre ! »

 

Une nouvelle manifestation contre la réforme des retraites était organisée ce samedi à Cergy dans le quartier Grand centre./LP/Marie Persidat
Une nouvelle manifestation contre la réforme des retraites était organisée ce samedi à Cergy dans le quartier Grand centre./LP/Marie Persidat  

Ces jours derniers, la CGT a également arpenté les zones d'activité économiques pour sensibiliser les salariés du privé notamment. « Ils nous soutiennent beaucoup mais c'est souvent compliqué de faire grève pour eux », explique Nathalie Desjacques. « D'autant qu'il y a de plus en plus de précarité partout et quelqu'un qui est en CDD ne peut pas vraiment débrayer c'est mal vu. Et puis les jeunes en particulier ont plus de mal à se mobiliser, ils n'attendent plus rien. C'est pour cela que c'est important de gagner ce combat, il faut leur redonner espoir ! »

LIRE AUSSI > A quoi s'attendre pour la grève du 17 décembre?

Dans le cortège de samedi, effectivement, la nouvelle génération était peu représentée. « Moi je pense que quand j'aurai l'âge de la retraite, malheureusement on ne se posera même plus les questions des pensions », reconnaît l'une des rares jeunes présentes. Cette étudiante aux Beaux-arts de Cergy tient à manifester quand même. « Ce n'est pas seulement contre la réforme, c'est aussi tout le reste, toutes les décisions de ce gouvernement… » Dans son école, la baisse des budgets se fait sentir sans arrêt. « On se demande même si les postes de profs sur le point de se libérer vont être remplacés par des titulaires. »

Mardi matin d'autres défilés sont prévus à Cergy et Persan-Beaumont avant que les militants ne rejoignent la manifestation parisienne.

Partager cet article

Repost0

commentaires