Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Rechercher

 

 

5 février 2018 1 05 /02 /février /2018 20:04

Argenteuil – Bezons : nouvelle mobilisation en faveur de l’école publique

De nombreuses écoles seront fermées ce mardi 6 février à Argenteuil et Bezons. Une journée "école morte" pour dénoncer la situation de l'école publique et réclamer des moyens.

Les manifestants devant la sous-préfecture, vendredi 23 novembre. (©La Gazette du Val d’Oise) Ils vont à nouveau manifester leur colère ce mardi 6 février. Le rendez-vous est donné à 10h en mairie de Bezons puis 11h en mairie d’Argenteuil, avant une marche vers la sous-préfecture.

Journée « école morte ». C’est la même colère que viendront exprimer, ce mardi 6 février, de la mairie de Bezons à celle d’Argenteuil, puis sous les fenêtre de la sous-préfecture d’Argenteuil, enseignants, parents d’élèves, agents territoriaux, syndicats (Cgt, Sud éducation, Cgt, Snes Fsu, Snu ter, Snuipp, Fo). Tous dénoncent la situation de l’école publique.

« Pour l’entrée de quelques écoles dans le Réseau d’éducation prioritaire, les cinq lycées en ont été exclus ».

« Pour l’entrée de quelques écoles dans le Réseau d’éducation prioritaire, les cinq lycées en ont été exclus ». 
Résultat, les effectifs « explosent » : 35 élèves par classe, voire plus, en lycée, plus de 26 en collège, 25 en élémentaire et en maternelle, « parfois plus de 30 .

La situation n’est plus tenable et la dotation prévue pour la rentrée 2018 indique clairement que cela va non seulement continuer mais sans doute s’aggraver ».

Cette situation engendre « des phénomènes de violence » et un turn over des enseignants. Face à cette « situation d’urgence », ils réclament le retour des lycées dans l’éducation prioritaire, des postes supplémentaires ainsi que des personnels accompagnant (Cpe, assistants d’éducation, Atsem, Avs), le rétablissement du Rased (réseaux d’aide spécialisées aux élèves en difficulté), une Atsem par classe, la refonte de la carte scolaire, la construction d’un nouveau collège à Argenteuil et de nouveaux locaux pour accueillir les Cp à 12.

Mais la construction d’un collège n’est pas à l’ordre du jour. Les projets à venir sont à Cormeilles-en-Parisis (2019) et au Plessis-Bouchard (2021). La Ville a programmé la construction d’un nouveau groupe scolaire au Val Notre-Dame. À la rentrée de septembre, le maire expliquait que dix classes supplémentaires avaient été ouvertes face à la croissance démographique.

Georges Mothron et Marie-Christine Cavecchi, présidente (Lr) du Conseil départemental, ont affirmé « qu’une nouvelle évolution de la carte scolaire est nécessaire et devra être étudiée ». 
Concernant les classes à 12, « si le gouvernement décrète que toutes les classes de Cp et Ce1 en zone Rep et Rep+ doivent être ramenées à douze élèves, cela signifierait pour Argenteuil la création de 104 classes : c’est impossible, même physiquement », estimait Georges Mothron, évaluant le coût entre 2 à 3 millions d’€.

Partager cet article

Repost0

commentaires