Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Rechercher

 

 

21 novembre 2017 2 21 /11 /novembre /2017 18:18

Action Logement s'engage dans la vente des HLM

CATHERINE SABBAH Le 20/11 à 17:28 

L'organisme paritaire devrait prendre une place importante dans la réforme annoncée du financement du logement social.

Jacques Chanut, le président d'Action Logement devrait annoncer ce mardi, devant tous les salariés réunis en convention, la création d'une structure de portage destinée à réhabiliter des logements avant de les revendre à leurs locataires. « Ce n'est pas une foncière comme on l'a beaucoup dit, précise-t-il, car une foncière a vocation à conserver le patrimoine, nous voulons au contraire le revendre, pour le compte des organismes volontaires. Il faut rénover et faire tourner ce parc immobilier ».

PUBLICITÉ

inRead invented by Teads

300 millions investis

Quelque 300 millions d'euros devraient être investis dans cette opération, « soit 1 milliard au total, en complétant par des emprunts », poursuit Jacques Chanut. Les logements seront achetés cash aux organismes à condition qu'ils réinvestissent les fonds perçus dans des travaux de construction neuve ou de rénovation sur leur territoire. A quel prix ? Entre des maisons en bande en première couronne d'une grande ville et des logements dégradés et vides, là où n'existe aucune demande, la valeur varie du simple au triple. L'évaluation du parc total est sujette à caution, et oscille entre 200 et 400 milliards d'euros.

À LIRE AUSSI

Rénovés par Action Logement, les appartements ou les maisons seront ensuite proposés à leurs locataires, contraints d'habiter là plusieurs années, afin d'éviter les effets d'aubaine à la revente. « Sauf en cas de déménagement pour des raisons professionnelles, poursuit Jacques Chanut. Dans ce cas, nous leur proposerons un logement équivalent à vendre dans une autre région et nous engagerons à racheter le leur ». Si les locataires ne peuvent ou ne veulent pas acheter, les logements seront rendus à leurs propriétaires d'origine.

Vendre 1 % du parc

La feuille de route est claire : Action Logement l'annonçait déjà  au début de l'année 2017 , il souhaite se défaire de 1 % de son patrimoine chaque année, soit environ 9.000 logements (contre 0,4 % actuellement) et compte entraîner le reste du secteur. Une vente permet de dégager des ressources pour rénover trois logements ou en reconstruire deux, disent les spécialistes.

Aujourd'hui, peu de bailleurs sont enclins à vendre. Les plus offensifs sur ce champ, le groupe I3F en tête, ne parviennent pas à dépasser 0,7 %. Les maires s'opposent souvent à ces opérations qui font baisser leurs quotas de logements sociaux et risquent de les mettre en porte-à-faux avec la loi Solidarité et renouvellement urbain (SRU), qui en exige 25 % dans les zones les plus urbanisées. Les associations de locataires n'y sont pas non plus favorables.

Baisse de participation au budget de l'ANRU

Autre annonce prévue qui a pour but de réaffirmer l'indépendance d'Action Logement : la baisse de la participation de cet organisme paritaire au budget de l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) et à la politique de la ville. De 5 milliards d'euros soit la presque totalité des fonds publics, elle devrait passer à 2 milliards sur 15 ans. Le reste étant abondé par les HLM pour 2 milliards et l'Etat, pour le milliard restant.

Catherine Sabbah


En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/industrie-services/immobilier-btp/030901060192-action-logement-sengage-dans-la-vente-des-hlm-2131638.php#Ztk432ULsjyJOHmW.99

Partager cet article

Repost0

commentaires