Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ensemble

Rechercher

Privatisation

Afficher l'image d'origine

12 octobre 2017 4 12 /10 /octobre /2017 20:09

Ile-de-France : les offices HLM se mobilisent contre la baisse des loyers

>Île-de-France & Oise|Agnès Vives @VivesAgnes|12 octobre 2017, 19h36|0
Alfortville. Le siège du bailleur d’Alfortville Logial-OPH sera fermé le mardi 17 octobre, en guise de mobilisation au projet de baisse des APL. Le Parisien
 
 
 
 

A l’appel de la fédération nationale des offices publics de l’habitat, certains OPH fermeront leurs services le 17 octobre. Dans le Val-de-Marne, des offices réagissent.

Ne soyez pas surpris si le 17 octobre la loge de votre gardien reste fermée l’après-midi. La fédération nationale des offices publics de l’habitat appelle ce jeudi à « une demi-journée morte », en réaction au projet gouvernemental de baisse des APL. « Dès lors que l’APL baisse, les organismes HLM perdent 1,7 Md d’euros, soit 80 % de leur autofinancement. Ce qui entraînera une compression sans précédent des crédits d’entretien et de réparation du parc existant », alerte la fédération.

Une manifestation des bailleurs d’Ile-de-France est prévue ce jour-là devant l’Assemblée nationale.

Ce jeudi, Luc Carvounas, président de Logial-OPH, à Alfortville, a annoncé fermer tous les services et défiler avec ses collaborateurs. « Nous allons démontrer la force d’un mouvement ancré sur les territoires », prévient le député PS, « très inquiet pour les projets de rénovation urbaine ».

Valophis Habitat, premier bailleur du Val-de-Marne, appelle également son personnel à se mobiliser. « On attaque les offices, un outil à disposition des élus locaux, dénonce le président Abraham Johnson (PS) qui manifestera. Ils risquent de disparaître au profit de grosses structures déconnectées du terrain ».

 

De son côté, Laurent Cathala (PS), maire de Créteil et président de Créteil Habitat, « solidaire » du mouvement, préconise « plutôt que des actions affectant les locataires et la gestion de proximité, une grève administrative illimitée portant sur le cadre des relations contractuelles avec l’Etat ». Exemple : les CUS, document qui précise les projets de gestion sur six ans, décline leur développement et leur mise en œuvre, ainsi que les politiques de logement.

  leparisien.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Office Public AB-Habitat
commenter cet article

commentaires