Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ensemble

Rechercher

Privatisation

Afficher l'image d'origine

28 septembre 2017 4 28 /09 /septembre /2017 20:41

Des territoires sous tension

Après la présentation du gouvernement de sa « stratégie logement » mercredi 20 septembre, la question des APL et de la baisse des loyers dans le parc social sera au coeur du congrès HLM, jusqu’à jeudi à Strasbourg. Retour sur les problématiques et les territoires sous tension en France.

 Zone tendue, loyer très élevé 
 Zone tendue, loyers élevés 
 Zone assez tendue, loyers assez élevés

Le boom immobilier des années 2000 alourdit les dépenses de logement

Les conditions de crédit très favorables (baisse des taux et allongement des prêts) tout comme la fiscalité (prêt à taux zéro par exemple) ont alimenté la demande de logement alors que l’offre se raréfiait notamment dans les métropoles attractives. L’effondrement de la Bourse en 2000 a aussi accru l’attractivité de l’immobilier comme placement foncier. Tous ces facteurs ont engendré une forte augmentation des prix.

L’effort financier des ménages pour se loger s’accroît, surtout pour les locataires

Taux d’effort net  Rapport entre la somme des dépenses liées à l’habitation principale (loyers et charges courantes) et les revenus des ménages, en % du revenu des ménages

La demande de logement social explose

Alors que les demandeurs de logement sont plus nombreux, ceux qui y résident déjà peinent à en sortir, ce qui réduit les possibilités de nouvelles attributions et allonge les temps d’attentes.

De plus en plus de demandes de logements sociaux pour un taux d’entrants qui dimunue

Évolution des taux en %, entre 2002 et 2013

 Demandes de logements sociaux 
 Rentrants dans ces logements

* Unité urbaine : zone de bâti continu qui compte au moins 2 000 habitants.

Un accès à la propriété difficile aux plus modestes

Les catégories les plus modestes accèdent de moins en moins à la propriété malgré une politique d'aides financières de l'Etat aux primo-accédants.

Le taux de propriétaires chez les plus aisés en forte hausse contrairement à celui des plus modestes

Taux de propriétaires en % parmi les 25-44 ans

 Les 25% plus modestes 
 Les 25% plus aisés 
 Tous

Les moins aisés accédant à la propriété s’éloignent des centres-villes pour des raisons budgétaires. Cependant, les gains financiers sur le coût du logement en grande couronne sont en partie contrebalancés par des coûts de transports plus importants.

Des dépenses en carburant plus élevées en zones péri-urbaines et banlieues

Dépenses annuelles des ménages en carburant en euros en 2006

Le patrimoine et sa transmission augmentent les inégalités

Les catégories les plus modestes accèdent de moins en moins à la propriété malgré une politique d'aides financières de l'Etat aux primo-accédants.

La probabilité d’un jour acquérir une propriété est largement plus élevée au sein de la population aisée

En %, pour des personnes âgées de 25 à 44 ans et locataire 4 ans avant l’enquête (ENL 2013)

 Avec don 
 Sans don

Le boom des prix du logement accroît les inégalités entre propriétaires et locataires

La valeur du patrimoine foncier des Français a explosé, dû au fait d’une forte hausse des prix

Évolution du patrimoine brut moyen, par décile de la population

Une difficulté à déménager

L’accès compliqué au logement entraîne une baisse de la mobilité résidentielle des ménages. Ils sont soit coincés dans des logements trop petits voire insalubres, soit frileux à l’idée de déménager, de peur de ne pas retrouver des conditions de logement décentes à prix abordable. Ils renoncent alors parfois à un nouvel emploi ou à une formation, notamment dans les métropoles attractives.

Un taux d’emménagement en baisse depuis 10 ans

Pourcentage de sondés ayant emménagé au cours des quatre années précédant l’enquête nationale logement

 

Sources :

« Mobilité résidentielle et crise du logement », Driant, 2016 ; INSEE, enquêtes nationales logement ; (ENL) ; Ministère du logement et de l’habitat durable ; Rapport fondation Abbé-Pierre 2017 ; « Trajectoires résidentielles, politiques du logement : années 2000 », M.Berthod-Wurmser, L.Gonzalez, La Documentation Française ; Commissariat Général au développement durable ; meilleursagents.com

Cartographie

Sylvie Gittus-Pourrias et Mathilde Costil

Design et Développement

Agathe Dahyot et Paul Pichot

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Office Public AB-Habitat
commenter cet article

commentaires