Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ensemble

Rechercher

Privatisation

Afficher l'image d'origine

2 novembre 2016 3 02 /11 /novembre /2016 14:14

Hausse de 1,59 % des prix du gaz au 1er novembre !

 

Hausse de 1,59 % des prix du gaz au 1er novembre !

Cette hausse répercuterait soit disant l’évolution du coût d’approvisionnement d’Engie (ex-GDF Suez), "selon une délibération de la Commission de régulation de l’énergie" ! Source : Le Monde.fr avec AFP | 

C'est encore les foyers à revenus modestes qui vont être le plus impacté pour satisfaire les appétits d’ogres des producteurs de pétrole et des actionnaires d’Engie … !

Les tarifs réglementés du gaz, appliqués par Engie (ex-GDF Suez) à 7 millions de consommateurs, augmenteront de 1,59 % hors taxes en novembre, selon une délibération de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), publiée mardi 25 octobre au Journal officiel.

Dans le détail, la hausse sera de 0,5 % pour les foyers qui utilisent le gaz uniquement pour la cuisson, de 1,6 % pour ceux l’utilisant pour le chauffage et de 1 % pour ceux qui en ont un double usage cuisson et eau chaude.

Cette hausse soit disant « répercute l’évolution du coût d’approvisionnement d’Engie » !

Elle intervient après une baisse de 0,8 % en octobre, mais depuis le 1er janvier 2016 les tarifs ont baissé en moyenne de 5,8 %, précise le régulateur de l’énergie.

Les tarifs réglementés du gaz n’incluent pas encore les diverses taxes, mais comprennent les coûts d’approvisionnement d’Engie. Ils sont révisés mensuellement, selon une formule qui prend en compte notamment les prix du gaz sur le marché de gros et le cours du baril de pétrole.

Depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, les 10,6 millions de consommateurs français abonnés au gaz ont le choix entre les tarifs réglementés de l’ancien monopole et les prix de marché, proposés tant par Engie que par ses concurrents (EDF, Direct Energie, Eni, Lampiris, etc.).

INDECOSA-CGT réclame :

  • Un pôle public de l’énergie,
  • L’arrêt immédiat des coupures de l’énergie pour retard de paiement,
  • Un taux d’effort à la charge logement ne dépassant pas 20% des revenus,
  • Pour les Aides Personnelles au Logement (APL, AL, …) la prise en compte dans le calcul de la totalité du loyer comprenant les loyers annexes et le coût total des charges locatives, de l'électricité, gaz, eau et assurance du logement,

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Office Public AB-Habitat
commenter cet article

commentaires