Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ensemble

Rechercher

Privatisation

Afficher l'image d'origine

22 octobre 2016 6 22 /10 /octobre /2016 09:56

Argenteuil - Bezons : AB-Habitat veut acquérir les 515 logements de l’Opievoy

>Île-de-France & Oise>Val-d'Oise>Argenteuil|M. Len|21 octobre 2016, 17h16|0

AB-Habitat a déjà repris 62 pavillons de la cité-jardin du Marais qui appartenait à l’Opievoy. Des logements qui pour certains ont été vendus en accession sociale à la propriété. ) (Capture d’écran YouTube

 

 

ArgenteuilBezonsOpievoyPatrimoine

Le bailleur social AB-Habitat souhaite se porter acquéreur de l’ensemble des logements appartenant à l’Opievoy sur Argenteuil et Bezons. Avec la dissolution programmée de l’office public interdépartemental de l’Essonne, du Val-d’Oise et des Yvelines (Opievoy), il est prévu que Val-d’Oise Habitat récupère au 1er janvier 2017 près de 19 000 logements, dont ceux des deux communes citées. Le conseil d’administration de l’office public d’Argenteuil-Bezons a voté une motion pour récupérer ce parc de logements à la place de Val-d’Oise habitat, ce jeudi.

Actuellement, l’Opievoy possède 172 logements à Argenteuil (répartis dans six résidences) et 343 à Bezons (répartis dans 3 résidences), soit 515 logements, à proximité des logements gérés par AB-Habitat. « Val-d’Oise Habitat, de taille comparable à AB-Habitat, verrait son patrimoine presque doubler et il ne possède actuellement aucun logement à Bezons », précise la motion.

AB-Habitat qui possède des fonds propres à hauteur de 36 M€ (depuis la cession du patrimoine de Montigny-lès-Cormeilles) cherche à se recentrer sur son territoire. Par ailleurs, le bailleur a déjà repris une partie du patrimoine de l’Opievoy à Argenteuil. 62 pavillons dans la cité-jardin du Marais ont ainsi été rénovés et vendus, pour certains, en accession sociale à la propriété.

Sur le blog de LO Argenteuil

 

Argenteuil, AB-Habitat, nouvelles, manoeuvres et découvertes

 
 
Et les locataires dans tout cela ?
 
L’Office Public Interdépartemental de l’Essonne, du Val-d’Oise et des Yvelines (Opievoy), un des bailleurs dit « sociaux» importants de la région parisienne va être dissous. Il est prévu que ce soit Val-d’Oise Habitat (VOH) qui récupère au 1er janvier 2017 près de 19 000 logements, ce qui doublera son parc de logements. Mais AB-Habitat, le bailleur local « historique » d’Argenteuil-Bezons aimerait récupérer les 172 logements de l’Opievoy sis à Argenteuil, et les 343 de Bezons. Une motion vient d’être votée en ce sens lors de son dernier C.A.
         Tout cela pourrait paraître logique si derrière ces grandes manœuvre ne se cachaient pas des intérêts financiers et surtout une guerre d’influence entre le député du cru, P Doucet, et la droite départementale qui contrôle VOH.
       Les intérêts des locataires sont bien loin de ces manœuvres. Ce qu’ils pensent n’est ni évoqué ni sollicité.
       Pour mémoire, il faut rappeler ce qui est arrivé il y a quelques années aux locataires d’AB-Habitat des résidences de Montigny-les-Cormeilles. Un jour, AB-Habitat a décidé de vendre ce patrimoine à un autre bailleur. Il paraît que le cash produit de cette vente permettrait à AB-Habitat d’envisager aujourd’hui cet achat de résidences d’Opievoy.
         Vente un jour, achat un autre. Des opérations où les intérêts des locataires n’entrent jamais en compte.

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Office Public AB-Habitat
commenter cet article

commentaires