Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ensemble

Rechercher

Privatisation

Afficher l'image d'origine

30 juin 2016 4 30 /06 /juin /2016 21:36
>Île-de-France & Oise>Val-d'Oise>Argenteuil||30 juin 2016, 20h30|0
Argenteuil, archives. Philippe Doucet (à gauche) a demandé à la ville de retirer les affiches où le maire (LR) d’Argenteuil (à droite), Georges Mothron, propose aux habitants de s’adresser au député PS pour trouver un logement. (LP/DP.)
 
 
 

LA guerre se poursuit entre les maires ennemis d’Argenteuil. Philippe Doucet, député (PS) et vice-président de l’office HLM Ab-Habitat (Ab-H), a saisi ce jeudi le tribunal administratif de Cergy-Pontoise en référé. Il demande à la ville de retirer les affiches où le maire (LR) d’Argenteuil, Georges Mothron, propose aux habitants de s’adresser au député pour trouver un logement. Numéro de téléphone direct et adresse mail à l’appui.

« A la suite de la privatisation d’Ab-Habitat par M. Doucet, député, la ville n’est plus en mesure de répondre à vos demandes de logement auprès de cet organisme (la ville n’a plus aucun pouvoir de décision en commission d’attribution). Il convient désormais de vous adresser à Philippe Doucet. » « Ce message n’est pas informatif ! L’affiche porte atteinte à des libertés fondamentales : la vie privée et la réputation du député », dénonce Me Marie-Sygne Leca, avocate de Philippe Doucet, ancien maire.

 

(LP/E.L.)

 

Depuis le 8 juin dernier, les affiches au format de 2 m2 sont installées au pied des immeubles. « La ville a pensé les panneaux de façon à ce que les Argenteuillais pensent que c’est Ab-H qui les a conçus ! Couleurs, illustration, typographie…, tout est fait pour tromper les habitants. Sans oublier le numéro personnel de Philippe Doucet à l’Assemblée nationale, et son adresse courriel. C’est clairement une usurpation d’identité », poursuit Me Leca.

 

 

« Concrètement, si un Argenteuillais souhaite un logement social, il doit s’adresser à l’Assemblée nationale, c’est bien cela ? », interroge le juge. Une question qui laisse transparaître un voile d’embarras pour l’avocat de la commune, Me Philippe Bluteau. « Il n’y a que des faits sur cette affiche, répond-il. Aucun jugement de valeur. L’office HLM a été privatisé, et depuis la ville n’a strictement aucun pouvoir d’attribution de logement. Donc c’est logique de s’adresser au vice-président et député Philippe Doucet. »

En réalité, le maire se plaint de ne plus disposer du pouvoir d’attribution de logements sociaux depuis la reprise d’Ab-H par la coopérative Seine accession. Pourtant, Georges Mothron est membre du conseil d’administration d’Ab-H. Et il siège aussi à la commission d’attribution des logements. Un paradoxe qui suffit à prouver « le coup politique » décrète l’avocate du député. « En plus, il ne faut pas oublier qu’Argenteuil compte treize bailleurs sociaux ! Le maire a donc personnellement visé le député. » Député qui avait ravi la ville à Georges Mothron de 2008 à 2014. Depuis les deux hommes se détestent. Et la guerre qu’ils se livrent semble sans fin.

Si le publicitaire JCDecaux s’abstient de tout commentaire, la ville assure ne pas avoir payé la campagne d’affichage. Elle aurait utilisé une campagne que lui offre chaque année le groupe publicitaire. Les frais d’avocat, en revanche, sont à la charge de la ville.

La décision du tribunal administratif sera rendue d’ici lundi prochain. Elle pourrait contraindre la ville à enlever toutes les affiches, avec une astreinte de 1 000 € par jour de retard.

Argenteuil : la mairie condamnée à retirer ses affiches contre Doucet

 

24heures. C’est le temps dont dispose la ville d’Argenteuil pour retirer les affiches où figurent la ligne directe à l’assemblée nationale et l’adresse mail de Philippe Doucet, député (PS) et vice-président d’AB-Habitat. Le député a saisi ce jeudi le tribunal administratif de Cergy en référé pour demander la suppression de cette campagne d’affichage. « C’était une atteinte à ma vie privée, donc nous sommes très contents que la justice soit rendue. Et puis, le message porté sur cette affiche n’était qu’un lot de mensonges adressé aux habitants, c’est se moquer du monde », déclare Philippe Doucet.

Depuis le 8 juin, les affiches au format de 2 m2 sont installées au pied des immeubles d’Argenteuil. Le maire (LR) de la ville, Georges Mothron propose aux habitants de s’adresser à Philippe Doucet pour trouver un logement. « A la suite de la privatisation d’AB-Habitat par M. Doucet, député, la ville n’est plus en mesure de répondre à vos demandes de logement auprès de cet organisme (la ville n’a plus aucun pouvoir de décision en commission d’attribution). Il convient désormais de vous adresser à Philippe Doucet. »

Si la ville s’est abstenue de tout commentaire, ce vendredi, à l’issue de la décision, elle aurait déjà entamé le retrait des affiches. Le tribunal administratif pourrait la contraindre à payer une astreinte de 1 000 € par jour de retard.

Argenteuil : la guerre des maires ennemis devant la justice

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Office Public AB-Habitat
commenter cet article

commentaires