Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ensemble

Rechercher

Privatisation

Afficher l'image d'origine

9 août 2015 7 09 /08 /août /2015 12:08

"Maurice Ouzoulias, Président Directeur Général d’IDF Habitat, fustige le désengagement financier de l’Etat pour le logement social"

 

Suite à l’annonce de la création d’un fonds national des aides à la pierre par le ministère du Logement et Bercy, Maurice Ouzoulias, Président Directeur Général d’IDF Habitat, a adressé au Président de l’Union Sociale pour l’Habitat (USH), Jean-Louis Dumont, un courrier  lui demandant de préciser les positions  du Mouvement Hlm et de dénoncer les récentes mesures gouvernementales.

 

Le 23 juillet 2015, la ministre du Logement, Sylvia Pinel, et le secrétaire d’Etat en charge du budget, Christian Eckert, ont décidé de créer pour 2016 un fonds national des aides à la pierre. Ce fonds viendra en complément de la mutualisation des bailleurs sociaux, et permettra de financer les 400 millions d’euros d’aides à la pierre. Pour Maurice Ouzoulias, cette mesure est une  « véritable douche froide ». Il rappelle  dans son courrier que « ce sont les locataires à revenus modestes et même en grandes difficultés économiques et sociales qui vont, grâce à leurs loyers qui pèsent très lourd sur leur pouvoir d’achat,contribuer à la solidarité national en finançant des logements ».

 

« C’est la première fois à ma connaissance que les organismes Hlm vont se substituer au rôle de l’Etat pour financer le logement social à ce niveau-là », s’étonne ainsi le Président Directeur Général d’IDF Habitat qui stigmatise le désengagement financier progressif de l’Etat. Chaque année, les aides à la pierre qui permettent notamment de soutenir la construction de logements sociaux vont en s’amenuisant : 450 millions en 2014 réduits à 400 millions pour 2015. Alors que dans le même temps, 750 millions d’euros vont être pris, comme convenu par le « Pacte d’objectifs et de moyens » signé entre l’Etat et l’USH (8 juillet 2013), sur la trésorerie des organismes Hlm de 2015 à 2018 pour le développement du parc locatif et sa réhabilitation.

 

Dans son courrier, Maurice Ouzoulias exprime ainsi une « profonde colère » et interpelle le Président de l’USH en lui demandant « de clarifier » la position du Mouvement Hlm lors du prochain Congrès Hlm qui se tiendra en septembre prochain, mais également « de faire voter une motion qui dénoncera ces mesures gouvernementales qui annoncent la mort du mouvement Hlm et la disparition progressive de notre modèle sociale que représente notamment le logement social ».

Pour conclure, il en appelle à la mobilisation de l’ensemble du Mouvement Hlm « pour que l’Etat joue son rôle et mette en œuvre une véritable politique sociale du logement ».

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Office Public AB-Habitat
commenter cet article

commentaires