Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ensemble

Rechercher

Privatisation

Afficher l'image d'origine

26 juillet 2015 7 26 /07 /juillet /2015 00:25

Ci-dessous, mon intervention au Conseil d’Administration d'AB Habitat. Lorsqu'un élu représentant les locataires demande un vote à bulletin secret et que le président d'AB Habitat le refuse, ça s'appelle un déni de démocratie.

 

 

Monsieur le député, président de l’agglomération, Monsieur le maire président d’AB Habitat, Mesdames et Messieurs bonjour.

Je ne m’attarderais pas sur la définition du nouveau statut d’AB Habitat que vous nous soumettez aujourd’hui au vote et qui n’est autre qu’un processus de privatisation vous permettant de garder la mainmise sur cet organisme public.
Mes motivations en tant qu’élu représentant les locataires sont autres que les vôtres. Ne vous étonnez donc pas si je dresse un constat catastrophique sur les conséquences de votre choix politicien.

Oui, politicien car votre seul objectif à travers cette transformation de l’Office HLM en Coopérative HLM est de garder une arme de guerre politique entre vos mains.

Je citerais quelques conséquences inévitables de ce changement de statut que vous souhaitez attribuer à AB Habitat:

1. Sur le personnel :
- 50 à 60 agents doivent quitter l’office avec toutes les conséquences qui en découlent à court, moyen et long terme (la carrière, la retraite, les acquis sociaux, risque de perte de logement, bouleversement dans la vie privée). Ce qui ne sera pas sans conséquence sur le personnel restant du fait qu’il doit assurer le travail des 60 agents non remplacés.

2. Sur les locataires :

- Destruction d’un service public de qualité à un prix abordable et modéré.
- Environ 2 millions d’euros de frais de gestion supplémentaires annuels qui seront payés par nous les locataires. Oui ! par nous les locataires et non pas par vous puisque vous n’habitez pas dans des HLM.
- 6 million d’euros pour la privatisation et plusieurs millions d’euros pour payer 2 fois le salaire annuel de chaque agent au centre de gestion. C’est de l’argent public gaspillé. Pourquoi ?
- Une augmentation inévitable des loyers et des charges pour combler les 2 millions d’euros de frais de gestion supplémentaires, et une baisse de la qualité de service du fait que 60 agents environ seront mis à la porte sans être remplacés.

Mesurez-vous toutes les conséquences de ce nouveau statut sur les locataires que nous représentons et le personnel d’AB Habitat que nous soutenons et avec qui nous sommes solidaires?

Avez-vous consulté les locataires? Pas à ma connaissance. Mais il n’est pas trop tard, êtes-vous prêts à faire une consultation par vote? Oui, une consultation par vote car en tant qu’élu direct des locataires, je ne pense pas que celles et ceux que je représente accepteront cela.

Avez-vous entendu ou étudié les propositions alternatives du Comité d’Entreprise? Non ! Pas une seconde. Sinon ils ne seront pas là aujourd’hui, dans la rue pour protester contre votre projet politicien.

- La CGL appelle les membres du Conseil d’Administration d’AB Habitat à voter contre ce projet puisque le vote aura lieu en tout cas (tout est orchestré depuis longtemps).

- La CGL demande qu’un vote à bulletin secret soit fait au lieu d’un vote à main levée.

- La CGL, avec les syndicats et les locataires ne resterons pas là. Des recours seront faits et des actions de protestations auront lieu aussi bien dans la rue que dans la presse.

Je vous remercie.

Ahmed MAMACHE
Elu CGL au Conseil d’Administration d’AB Habitat.

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Office Public AB-Habitat
commenter cet article

commentaires