Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ensemble

Rechercher

Privatisation

Afficher l'image d'origine

26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 14:09

Polémique autour de l’office HLM d’Argenteuil-Bezons

Par Angélique Boiletle 26 février 2015Argenteuil Bezons Logement

 

Les quelques 30 000 locataires répartis sur Argenteuil et Bezons pourraient voir le statut de leur office HLM changer. C’est en tout cas dans ce sens que travaillent le Conseil d’administration d’AB Habitat et plus particulièrement le maire PCF de Bezons et président de l’office, Dominique Lesparre. « Actuellement, la collectivité de rattachement de l’office est l’agglomération, qui a la compétence logement », précise l’élu. Or, Argenteuil a manifesté sa volonté de rejoindre la métropole du Grand Paris au 1er janvier 2016. « Bezons va sûrement se retrouver dans les Yvelines et l’agglomération est vouée à disparaître », explique l’édile.

 

Dès lors, se pose la question du devenir d’AB-Habitat. L’office pourrait être une victime collatérale de ce divorce avec un possible éclatement en deux, entre Argenteuil avec la métropole du Grand Paris et la ville de Bezons. Pour échapper à une issue qu’il ne souhaite pas, Dominique Lesparre veut transformer AB-Habitat, actuellement Établissement public de coopération intercommunale (EPCI) en Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC).

 

D’autres scénarios sont possibles mais ne satisfont pas Dominique Lesparre. Le maire de Bezons ne souhaite en effet pas voir AB-Habitat rattaché à Val d’Oise Habitat, l’office HLM du conseil général, présidé, jusqu’aux élections de mars prochain, par Georges Mothron, conseiller général UMP et maire UMP d’Argenteuil. Autre possibilité, que Bezons gère son parc, composé de 3000 logements environ. Un choix « difficilement viable sur le long terme », selon Dominique Lesparre, qui rejette également l’idée d’une société anonyme HLM, équivalent à une « privatisation ».

 

Face à ce projet de changement de statut de l’office HLM qu’ils dénoncent comme une « privatisation », les syndicats ont interpellé la ministre du logement, Sylvia Pinel, et le préfet du Val d’Oise.

 

Cependant, pour les syndicats, les associations de locataires et la municipalité d’Argenteuil, cette coopérative HLM revient bien à une privatisation. « On met l’office entre les mains d’actionnaires. La logique est complètement différente. Actuellement les membres du Conseil d’administration ne mettent pas d’argent pour siéger », lance Daniel Blanc, délégué syndical CGT.

 

Du côté d’Argenteuil, le maire UMP Georges Mothron évoque une « privatisation qui ne répond à aucune logique, si ce n’est à de l’opportunisme politique et à de bas petits calculs politiques ». Pourtant, en 2003, alors qu’il était à la tête de l’office, Georges Mothron avait souhaité transformer AB-Habitat en Office public d’aménagement et de construction (OPAC). Un changement de statut également assimilé à une privatisation par les syndicats et Dominique Lesparre. A l’époque, le maire PCF était monté au créneau pour empêcher cette modification.

 

Plus de dix ans après, le scénario est inversé et c’est Dominique Lesparre qui se trouve à son tour au centre des critiques. Il se défend de vouloir opérer une privatisation et évoque un détournement de mot.

 

En plus d’une entrée de l’actionnariat, devenir une SCIC induirait deux autres grands changements : le passage d’une comptabilité publique à une comptabilité commerciale et la disparition d’agents de la fonction publique, principal point de crispation. Sur 300 salariés environ, ils sont actuellement près de la moitié concernés. « Un comité d’entreprise doit s’organiser en mars prochain pour faire des propositions aux salariés qui passeraient de la fonction publique au privé », assure Dominique Lesparre.

 

L’objectif que s’est fixé le président d’AB-Habitat, être prêt avant la fin de l’année, avant la disparition de l’agglomération Argenteuil-Bezons.

 

Commentaire MICHEL 

 

M. Lesparre pourquoi en 2003 étiez vous contre la transformation de l’Office en Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial que vous qualifiez de privatisation alors que cela restait un Etablissement Public ? Etait-ce pour faire peur, comme vous dites aujourd’hui ?
Pourquoi la transformation de l’Etablissement Public de l’Office en Société Anonyme ne serait pas une privatisation ? Il faudrait être cohérent !!!!

 

Les seuls à être cohérents et fidèles à leurs convictions sont les salariés avec la C.G.T.

 

Pourquoi vous oubliez de dire que le Coopératives HLM font essentiellement de l’accession sociale et gère trés peu de logements sociaux ? Avez vous l’intention de vendre les logements sociaux comme vous venez de le faire en décidant de vendre 20 pavillons qui avait été acheté pour les louer ? Pourquoi avez vous oublié de dire que l’ensemble des Coopératives sur toute la France gèrent seulement 27 000 logements locatif alors que l’ensemble des Office Public en gèrent plus de 2 millions. L’Office a lui seul en gère 10 000 logements sociaux.


Il s’agit donc bien d’une privatisation avec des actionnaires.


Pourquoi avez vous également oublié de dire que dans le futur Conseil d’Administration de la Coopérative vous envisagez supprimez un poste de représentant de locataires, vous supprimez la représentation de partenaires sociaux comme les organisations syndicales, la CAF, le représentant des associations d’insertion par le logement,.. et la présence d’un représentant du Préfet, de Trésor Public (ah oui c’est vrai que vous voulez également passer en comptabilité privé). ????


M. Lesparre vous décevez ceux qui vous faisiez confiance, est ce à cause de l’influence de M. Doucet sur vous ?

Sur VO News : Polémique autour de l’office HLM d’Argenteuil-Bezons

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Office Public AB-Habitat
commenter cet article

commentaires

Syndicaliste 28/02/2015 18:17

Tout ensemble locataires syndicats nous pouvons faire des miracles nous pouvons faire plier n'importe quel politique désastreuse pour nous comme celle de privatiser AB-Habitat ou la politique de la droite d'Argenteuil . Messieurs les responsables écoutez le peuple .

Giraudou Jean louis 26/02/2015 23:24

La proposition du maire de Bezon n est pas bonne sur l analyse de la CGT je suis d accord avec
Je me suis toujours battus dans mon office de villejuif contre le projet d office de l habitat qui et déjà un début de privatisation il ne faut pas accepter en tant aussi communistes je soutiens mes camarades de la CGT